Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter


Arrivée de Tidjane Thiam, réconciliation nationale : des signaux pour rassurer la France ?

Rédigé par Jean Calvin Koutouan le Mercredi 27 Juillet 2022 à 19:24 | Lu 201 fois


C'est désormais acté. L'ex patron du Crédit Suisse, Tidjane Thiam par ailleurs ancien ministre Ivoirien du plan et du développement sous Henri Konan Bédié, foulera à nouveau le sol Ivoirien le Samedi 30 Juillet prochain.


L'information est officielle depuis ce Mercredi 27 Juillet suite à un communiqué publié par son porte-parole, Marc-Arthur Gaulithy qui affirme que "Tidjane Thiam sera en Côte d'Ivoire ce Samedi 30 Juillet à la mi-journee pour un séjour de quelques jours". Un retour qui s'opère 22 ans après le départ de ce haut cadre de l'administration financière Ivoirienne, qui rappelons-le, avait quitté la Côte d'Ivoire lors du coup d'état militaire de Décembre 1999 à l'origine de la chute de l'ex chef d’état, Henri Konan Bédié dont il était membre du gouvernement. Outre Tidjane Thiam, Charles Blé Goudé, ex chef de file des jeunes patriotes est également attendu en Côte d'Ivoire après 11 ans d'exil politico-judiciaire. Le 31 Mai dernier, il obtenait enfin son passeport après une année de lassante attente, malgré son acquittement définitif par la CPI en Avril 2021. Par ailleurs, l'on observe une décrispation tangible sur le terrain marqué par le rapprochement entre l'actuel chef de l’état, Alassane Ouattara et ses deux prédécesseurs, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo. Certes, le cas Guillaume Soro n'est toujours pas réglé. Mais, les progrès réalisés sur par le pouvoir en place sur le chantier de la réconciliation nationale ne sont pas sans rappeler la promesse faite par Ouattara à son homologue Français, Emmanuel Macron au terme de la crise électorale de 2020. Dans une interview parue dans Jeune Afrique le 21 Novembre 2020, le locataire de l'Élysée exhortait son homologue Ivoirien à "œuvrer pour la réconciliation, à faire les gestes, d’ici aux élections législatives, pour pacifier son pays » et à « se réconcilier avec les grandes figures de la politique ivoirienne". Depuis, le pouvoir en place à Abidjan multiplie les gestes d'apaisement envers les opposants malgré la persistance des menaces de poursuites judiciaires. Laurent Gbagbo a effectivement pu opérer son retour après 10 années d'exil. Blé Goudé est à la porte. Et le dialogue est renoué entre les trois principaux leaders de la classe politique Ivoirienne. Le sort du leader de Générations et Peuples Solidaires (GPS) dépend pourquoi pas, de l'activisme de Paris sur ce dossier. R.A





Microsoft365 for Business

Inscription à la newsletter

Publicité




EN CONTINU
19/01/2023 01:29

Ange Kessi a fait ses adieux à l’armée Ivoirienne

Le Commissaire du Gouvernement Ange Kessi a fait ses adieux à l’armée Ivoirienne ce jour, mercredi 18 janvier 2023, prenant ainsi sa retraite après plusieurs années de bons et loyaux services à la nation.
06/01/2023 22:08

Mali/ Assimi Goita accorde la grâce présidentielle aux 49 soldats ivoiriens détenus depuis juillet 2022

03/01/2023 21:06

3 directeurs de la RTI suspendus suite à la diffusion du mauvais éléments relatif à l'adresse du chef de l'Etat

3 directeurs de la RTI suspendus suite à la diffusion du mauvais éléments relatif à l'adresse du chef de l'Etat. Il s'agit de Dembélé Habiba, épouse Sahouet, directrice des journaux d'information, Dalla Diabagaté, directeur technique et Cissé Insa, dircteur de la production TV.


Télé4all - La Télé pour tous
Les Perruques de Tata Ahissa #04
Publié par Abidjan4all le 12/01/2023 à 12:26

Inscription à la newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : M. AKA AKA GEORGES