Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter


COMMENT LES AMÉRICAINS ONT ÉLIMINÉ LE NUMÉRO UN D'AL-QAÏDA

Rédigé par Edithe Valerie Nguekam le Mardi 2 Août 2022 à 16:12 | Lu 46 fois


L'attaque américaine au cours de laquelle Ayman al-Zawahiri a été tué aurait été menée grâce à des missiles Hellfire R9X "flying ginsu", dépourvus de charge explosive mais dotés de six lames qui se déploient pour découper leur cible.


COMMENT LES AMÉRICAINS ONT ÉLIMINÉ LE NUMÉRO UN  D'AL-QAÏDA

Une opération minutieusement préparée. Près d'un an après leur retrait d'Afghanistan  en lien avec l'arrivée au pouvoir des talibans, les forces de sécurité américaines ont prouvé avec l'élimination du chef d'Al-Qaïda à Kaboul, rendue Une publique dans la nuit de lundi à mardi, qu'elles étaient en réalité loin d'avoir délaissé leurs opérations dans le pays.
 
La frappe de drone qui a permis de neutraliser le terroriste  qui avait repris le flambeau de l'organisation terroriste en 2011 après la mort d'Oussama Ben Laden, a été rendue possible après des mois de planification. Mais aussi grâce à une arme dont l'existence n'a jamais été confirmée, les missiles Hellfire R9X "flying ginsu", découpant leur cible en morceaux.
 
Repéré plusieurs fois sur son balcon à Kaboul
Tout commence il y a plusieurs mois, quand des responsables américains sont mis au courant via divers canaux de renseignement de la présence dans la capitale afghane de la femme d'Ayman al-Zawahiri, ainsi que de ses enfants. Le renseignement américain se met alors sur la trace du chef terroriste. L'homme d'origine égyptienne est une cible prioritaire pour Washington. En plus de diriger Al-Qaïda depuis plus de 10 ans, il serait l'un des cerveaux des attentats du 11-Septembre, qui ont fait plus de 3000 morts.
 
Malgré les plus grandes précautions prises par sa femme pour ne pas révéler l'endroit où il se terre, Ayman al-Zawahiri est identifié dans un bâtiment du centre de Kaboul.
"Nous avons identifié Zawahiri à de nombreuses reprises, et pour de longs moments, sur son balcon, là où il a finalement été abattu", a expliqué lundi soir un haut responsable américain, après l'annonce de la mort du numéro 1 d'Al-Qaïda.

Le président Joe Biden est mis au courant. Se monte alors une opération top secrète pour neutraliser le terroriste. Parmi les exigences principales : ne surtout pas causer de victimes civiles, même au sein de la famille de Zawahiri. Le bâtiment est scrupuleusement étudié, ainsi que ses occupants.
 
En mai ou juin, les premières propositions d'opérations sont adressées à Joe Biden. Un nombre minime de conseillers est mis au courant, pour éviter tout risque de fuite.

BFM Tv
 


 

 Biden autorise l'opération le 25 juillet
Le 1er juillet, le président américain réunit dans la célèbre "situation room" de la Maison Blanche les plus hauts responsables américains, dont Bill Burns, le directeur de la CIA, Avril Haines, la directrice du renseignement national, et Jake Sullivan, le conseiller à la sécurité nationale. Lors de cette rencontre, Joe Biden est "très engagé dans les discussions et plongé dans les informations". Il pose des questions sur "ce que nous savons et comment nous le savons", a indiqué un responsable à  de  chaine publique CNN.

Autour de la table, les chefs du renseignement ont même apporté avec eux une maquette du bâtiment. Joe Biden veut s'assurer que la météo ou encore les matériaux de la maison ne viennent pas affecter toute tentative de neutralisation. En parallèle, une équipe d'experts juridiques examine les données fournies et établit les bases légales de l'opération.
 
Lundi 25 juillet, alors qu'il est à l'isolement due au Covid -19Joe Biden réunit à nouveau sa garde rapprochée. Selon plusieurs sources citées par les médias américains, il demande un "niveau microscopique" de détails afin de ne pas entraîner de victimes civiles. À la fin de la réunion, le président américain autorise une frappe ciblée.
 
Tué par un drone sur son balcon
Dimanche 31 juillet à l'aube, un drone américain survole Kaboul. Ayman al-Zawahiri se tient sur son balcon.
"La frappe a finalement été menée par un aéronef sans pilote. Deux missiles Hellfire (sont tirés sur) Ayman al-Zawahiri, qui est tué", a raconté un haut responsable américain. "Il a été tué sur le balcon". Aucun de ses proches n'est blessé.
Selon les éléments fournis par la Maison Blanche, l'opération a nécessité l'emploi d'une arme dont l'existence même n'a jamais été confirmée : les missiles Hellfire R9X "flying ginsu", du nom d'une marque américaine de couteaux inspirés du Japon.
Cette version modifiée du missile américain serait dépourvue de charge explosive mais dotée de six lames qui se déploient avant l'impact pour découper la cible sans effet de souffle.
           Source BMTV





Inscription à la newsletter

Publicité




EN CONTINU
21/06/2022 16:26

𝐑𝐞́𝐬𝐮𝐥𝐭𝐚𝐭𝐬 𝐂𝐄𝐏𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟐 : 𝟒𝟒𝟐 𝟓𝟓𝟖 𝐚𝐝𝐦𝐢𝐬 𝐬𝐮𝐫 𝟔𝟖𝟑 𝟑𝟖𝟔 𝐜𝐚𝐧𝐝𝐢𝐝𝐚𝐭𝐬 𝐚𝐮 𝐂𝐄𝐏𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟐

CEPE 2022 :  64,76% de taux de réussite en Côte d'Ivoire contre 52,51% en 2021.
05/04/2022 17:40

Lancement du Femua 14 à Abidjan.

Le Commissaire général du festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo (#FEMUA) a annoncé cet après midi le lancement de ce festival, l'un des plus prisé en Afrique sub-saharienne. Ce sera mardi le 12 avril prochain au Sofitel Ivoire d'Abidjan.
Le Festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo est un rendez-vous annuel de musiques urbaines, et éclectiques africaines qui a pour promoteur M. Salif Traoré dit A'salfo leader voice du groupe Magic System. Plusieurs artistes de renommées continentales et mondiales ont déjà eu à prester sur le célèbre podium de ce festival dans la commune de Marcory. Il faut rappelé ici que cette aventure dure depuis 14 ans déjà.
EVN.
03/04/2022 00:49

FLASH INFO : Guinée Équatoriale

Le vice-président de la Guinée Équatoriale 🇬🇶, Teodorin Obiang Nguema accuse la Banque de France de « bloquer les transferts des investisseurs, dans le but d’asphyxier et interrompre le processus de développement de son pays ».


VIDEO A LA UNE

Inscription à la newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : M. AKA AKA GEORGES