Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter



Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter


Faits Divers-Duékoué : Des élèves tuent et arrachent des utérus

Rédigé par Charles Zahe le Jeudi 3 Février 2022 à 13:07 | Lu 485 fois


Deux enfants âgés d'environ 10 ans, ont décidé d'utiliser les incroyables pouvoirs mystérieux qui leur ont été donnés pour causer toutes les souffrances possibles à leurs familles. Mais leurs vilains visages de sorciers viennent d'être révélés. En effet, depuis deux semaines, le quartier « Blélémouin », dans la commune de Duékoué a été secoué par des incidents de sorcellerie.


Ph:DR Des enfants
Ph:DR Des enfants








La famille de T.Michel a été torturée par une affaire de sorcellerie, et les acteurs principaux sont les enfants hébergés par lui et sa femme. T. Michel a rendu visite à une fille de 11 ans à côté de sa cour. Prisca, c'est une adorable enfant de première année. Interrogée sur les graves accusations portées sur elle, Prisca ne fait aucune difficulté à reconnaître qu’elle est sorcière : "je pratique la sorcellerie depuis ma tendre enfance. J’ai été initiée par mon oncle qui vient chaque jour me voir, pour me confier des missions", dit-elle. 
Avant de poursuivre : " j’ai tué mon petit-frère du nom de s.k. Il avait à peine 5 ans. Je l'ai assommé avec un gourdin mystique. Ma confrérie et moi l'avons ensuite transformé en cabri, pour déguster sa chair ". 
Égrenant sa litanie d'aveux, la môme, avec un calme olympien, déclare :" j’ai commis trop de crimes. J’ai ôté l’intelligence et la chance à plusieurs membres de ma famille. Mon dernier challenge était de tuer ma mère, pour hériter du trône royal. Mais aujourd’hui, je veux tout arrêter. L’esprit de mon petit-frère me tourmente ".

 

Ph:DR   Une danse mystérieuse
Ph:DR Une danse mystérieuse
Confesse Prisca qui dit prendre la forme d'un mille-pattes ou d'un chat noir, pour opérer. Mais pourquoi avoir donné la mort à son petit frère ? La -dessus, la fillette ne trouve aucune réponse, si ce n’est que fondre en larmes. 
En effet, le jour de ce malheureux fait, dame T.N, mère de Prisca, revenait du marché quand, subitement, son enfant au dos se mit à crier et à se tordre comme si un mal le rongeait. Malgré l’assistance des uns et des autres, l’enfant meurt le même jour.
 Une mort dont la cause n’a jamais pu être élucidée, le jour où un pasteur dévoile les agissements occultes de la belle petite Prisca. Un autre gamin, un peu plus prolixe que Prisca, vient à nous. Lui, c’est Franck, 12 ans (prénom qu'on lui attribue), élève dans le même établissement que prisca.il avoue avoir tué sa propre mère : " j’ai assassiné en 2012, ma propre mère d.l. Avec la complicité de ma grand-mère D.C. De Tahably-Dahably, où elle réside, cette dernière vient me voir chaque nuit, pour me confier des missions. Pour opérer, je prends la forme d’un cafard. J’ai ôté l’utérus de ma demi-sœur et je lui ai pris son intelligence, afin qu’elle ne progresse pas à l’école. Son intelligence est enfermée dans un canari, chez ma grand-mère ", lance-t-il. 

Ph:DR   Une famille
Ph:DR Une famille
Racontant toujours ses sombres prouesses, il confie en vouloir à Mme T. Sidonie, celle-là même qui s’occupe de lui depuis de longues années. "Un jour, elle est allée casser du bois de chauffe. Je me suis alors transformé en python, pour la tuer. Heureusement pour elle, lorsque j’ai pris mon élan, elle a bougé et mon coup n'a atteint que son pied. Ce coup s'est matérialisé par la hache qui l'a blessée, " affirme le petit garçon. Et Franck d'en remettre une couche : "Ma grand-mère me presse de la tuer. Mais je refuse. Alors, elle me bat. Moi, j’ai plutôt envisagé de chasser ma tante de son foyer... ". 
Des propos graves, qui indignent dame T. Sidonie : "Pourtant, mon mari et moi, on se démène comme des fous, pour mettre ces deux orphelins à l'aise. Et pour ne pas que Ignace soit malheureux, nous lui achetons tout ce qu'il désire ". Et c'est le cas dans cette affaire rapportée par Linfodrome février 2017.
Puis Sidoni nous a rappelé que, comme Franck, désormais son bourreau, Prisca est issue d'une famille très pauvre. Son mari et eux l'ont accueillie. " Face à la misère de la vie de Priska, notre insupportable fille a tenu à l'emmener avec elle, tout comme nos propres enfants." 
Elle semblait regretter la bonne mère de cette famille. Oui, car le couple pense que leurs enfants qui ont fait du bon travail rejoindront en retour leurs forces du mal et feront souffrir leurs bienfaiteurs. 
Heureusement, ils ont été soulevés par un homme de Dieu, et en ce moment, ils acceptent la libération. Un pasteur, T. Sidonie, est allé le voir pour l'aider à guérir une maladie que l'on rencontre jusqu'à présent dans tous les soins de santé. 
Par conséquent, lorsque le guide religieux révélera l'origine de toutes les souffrances que traverse sa famille, elle fera marche arrière.

 





Inscription à la newsletter

Publicité




EN CONTINU
21/06/2022 16:26

𝐑𝐞́𝐬𝐮𝐥𝐭𝐚𝐭𝐬 𝐂𝐄𝐏𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟐 : 𝟒𝟒𝟐 𝟓𝟓𝟖 𝐚𝐝𝐦𝐢𝐬 𝐬𝐮𝐫 𝟔𝟖𝟑 𝟑𝟖𝟔 𝐜𝐚𝐧𝐝𝐢𝐝𝐚𝐭𝐬 𝐚𝐮 𝐂𝐄𝐏𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟐

CEPE 2022 :  64,76% de taux de réussite en Côte d'Ivoire contre 52,51% en 2021.
05/04/2022 17:40

Lancement du Femua 14 à Abidjan.

Le Commissaire général du festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo (#FEMUA) a annoncé cet après midi le lancement de ce festival, l'un des plus prisé en Afrique sub-saharienne. Ce sera mardi le 12 avril prochain au Sofitel Ivoire d'Abidjan.
Le Festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo est un rendez-vous annuel de musiques urbaines, et éclectiques africaines qui a pour promoteur M. Salif Traoré dit A'salfo leader voice du groupe Magic System. Plusieurs artistes de renommées continentales et mondiales ont déjà eu à prester sur le célèbre podium de ce festival dans la commune de Marcory. Il faut rappelé ici que cette aventure dure depuis 14 ans déjà.
EVN.
03/04/2022 00:49

FLASH INFO : Guinée Équatoriale

Le vice-président de la Guinée Équatoriale 🇬🇶, Teodorin Obiang Nguema accuse la Banque de France de « bloquer les transferts des investisseurs, dans le but d’asphyxier et interrompre le processus de développement de son pays ».


VIDEO A LA UNE

Inscription à la newsletter



Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : M. AKA AKA GEORGES