Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter

Horreur à Abidjan : Un chien assassiné pour avoir cherché à manger

Rédigé par Jean Calvin Koutouan le Samedi 15 Janvier 2022 à 05:49 | Lu 1121 fois


Certaines personnes n'ont pas de cœur. Il faut le dire. Refuser de la nourriture à un animal affamé, c'est un cas de conscience personnel qu'il faut assumer. Mais être saoulé par le mépris au point de tuer cet animal, c'est dépasser les bornes du péril moral et spirituel.


C'est pourtant ce qui est arrivé à ce chien malinois, dans la journée du Jeudi 13 Janvier 2022. Selon les faits qui nous ont été rapportés par ses sauveteurs du Comité de Protection des Animaux (CPA), l'animal a été recueilli dans un état comateux dans un ravin d'ordures d'un quartier populaire à Abobo. Le sort de ce triste animal relaté au CPA est hallucinant. D'après des témoins, ce chien errant a eu son malheur lorsqu'il a osé s'aventurer dans une concession où vivaient des individus sans âme. Des gens qui n'ont sans doute jamais eu faim, ni soif, et qui ne seront certainement jamais dans le besoin. C'est là que ces bourreaux d'une barbarie insoutenable se sont saisi de l'animal, avant de le battre le laissant pour mort. De le ligoter et de le jeter dans ce ravin rempli d'ordures ménagers. Il aura fallu la vigilance d'une dame, qui chagrinée par l'ampleur de la cruauté de des gens, alerte le CPA pour une prise en charge immédiate. L'ONG y dépêche une équipe en urgence pour tenter de sauver le canide. L'opération s'annonce particulièrement complexe du fait de l'endroit où le chien est jeté. Il faut y descendre pour le sortir de là. Les secouristes sont appelés en urgence. Dès qu'on le récupère, direction la clinique où il subit des soins d'urgence. Dans la nuit du Jeudi 13 au Vendredi 14 Janvier, il est placé sous perfusion. Hélas, son pronostic vital étant engagé, il finit par succomber à ses blessures après des heures de combat acharné mené par le CPA. Dommage certes pour cet animal, une personne qui avait encore beaucoup d'amour à partager. Mais, pour ses assassins, le sort en est jeté. Il ne peut y avoir de rédemption. Jusqu’à quand ces crimes inutiles et dégradants continueront-t-ils envers les animaux ? D'autant plus que l'être humain est lui-même un animal... Honteux, méchant, révoltant, insoutenable, cruel...tous les épithètes peuvent être déployés pour qualifier ce genre de crimes que l'on observer pourtant à longueur de journées envers des millions d'animaux dans le monde, tués rien que pour leurs chairs. Jusqu’à quand ??? Raoul Mobio



Inscription à la newsletter

Publicité




EN CONTINU
23/01/2022 14:03

Tirs entendus à Ouaga: Le Gouvernement rassure (Communiqué)

Tirs entendus à Ouaga: Le Gouvernement rassure (Communiqué)

Des informations véhiculées dans les réseaux sociaux tendent à faire croire à une prise de pouvoir par l’armée en ce jour 23 janvier 2022.

Le gouvernement tout en reconnaissant l’effectivité de tirs dans certaines casernes dément ces informations et appelle les populations à rester sereines. Il réaffirme sa confiance à notre armée qui demeure républicaine.

Force et courage à nos Forces de défense et de sécurité (FDS) et Volontaires pour
la défense de la patrie (VDP).

23/01/2022 13:59

Urgent/ Burkina Faso: Tirs entendus dans plusieurs casernes

Urgent/ Burkina Faso: Tirs entendus dans plusieurs casernes
Depuis ce Dimanche 23 Janvier à l'aube, des tirs sont entendus dans plusieurs quartiers stratégiques de la capitale Burkinabè abritant des casernes militaires. De source sûre sur place, les tirs continuent au moment où nous mettons sous presse.
17/01/2022 21:52

Mamadou Traoré, proche de Guillaume Soro, déféré à la MACA pour "diffusion de fausses informations"

Selon le communique de GÉNÉRATIONS & PEUPLES SOLIDAIRES du 17 Janvier 2022 Générations et Peuples Solidaires (GPS), M. TRAORE MAMADOU, membre du Comité d’Orientation et de Coordination (COC) de GPS, arrêté le 14 janvier 2022, a été inculpé ce jour, pour les chefs d'accusation suivants :
  • Diffusion de fausses informations tendant à faire croire qu'une atteinte aux personnes va être commise ;
  • Manoeuvre de nature à jeter le discrédit sur les Institutions et leur fonctionnement ;
  • Commission d'actes non approuvés par le Gouvernement et de nature à exposer des Ivoiriens à subir des représailles ;
  • Incitation à commettre des actes terroristes non suivie d'effet.
M. TRAORE Mamadou a été déféré ce lundi 17 janvier 2022 et placé en détention préventive à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA) dans l’attente de son jugement. 


VIDEO A LA UNE
Josey Priscille en concert à l'espace Venise à Paris - Sarcelle
Publié par Abidjan4all le 20/01/2022 à 02:45

Inscription à la newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : Junior Gnapié