Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter


Insolite-Sénégal :Un serpent se transforme mystérieusement et disparaît avec 7 millions de F CFA d'un client

Rédigé par Charles Zahe le Mercredi 19 Janvier 2022 à 13:29 | Lu 296 fois


Le charlatan El Hadji Bassirou Diallo risque 6 mois de prison ferme pour escroquerie et charlatanisme. Ce vieux de 59 ans, dans une opération de multiplication de billets de banque d'un montant de 5 milliards, avait roulé dans la farine Habib Diawara qui lui aurait remis la rondelette somme de 7 millions.


Ph:DR   des fétiches dans un sanctuaire
Ph:DR des fétiches dans un sanctuaire









Habib Diawara, commerçant, a traduit El Hadji Bassirou Diallo qui l'a floué de la somme de 7 millions, devant le juge de la barre des flagrants délits de Dakar. Toutefois, au cours de cet interrogatoire d'audience, on ne saurait dire qui a raison ou qui a tort dans cette histoire. Ce qui est constant, c’est que le commerçant Habib Diawara a fait preuve de cupidité. Au lieu de se limiter aux bénéfices qu'il gagne dans son commerce, il a voulu avoir davantage d'argent sans se fatiguer. Ainsi, il est allé auprès du marabout El Hadji Bassirou Diallo pour une multiplication de billets de banque. Objectif : obtenir 5 milliards. 
Le charlatan lui demande alors 7 millions. Et pour l’appâter, le charlatan l'a entraîné dans une chambre où il y avait un arsenal mystique composé de têtes de crocodile, de serpents etc. pour mieux le ferrer, il lui a aussi montré une valise remplie de liasses de billets. Pour démarrer le « travail », le marabout lui fait prendre des bains mystiques. Comme possédé, Habib Diawara commence à donner au marabout tout ce qu’il lui réclame. Et quand il s'est rendu compte qu'il a été berné par le marabout, c’était trop tard. Le commerçant est allé alors tout droit porter plainte pour escroquerie et charlatanisme contre El Hadji Bassirou Diallo, rapporte otaay.net. 

Ph:DR   Multiplication de billets de banque avec un , un serpent mystérieux
Ph:DR Multiplication de billets de banque avec un , un serpent mystérieux
Le marabout nie
 Interpellé, ce dernier avait reconnu à la police avoir reçu 7 millions des mains du commerçant qu'il devait multiplier en 5 milliards. Mais, devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar, où ils comparaissaient, le charlatan El Hadji Bassirou Diallo a tout nié. Âgé de 59 ans, il a comparu avec un bras bandé, soutenant avoir été frappé par les enquêteurs qui étaient venus le cueillir chez lui. 
« Je n'ai pas reçu d'argent. Habib Diawara est venu me voir pour que je soigne une personne qui a perdu la vue. D'ailleurs, je n'ai jamais vu la somme de 7 millions dans ma vie. Et je ne lui ai jamais montré un sac rempli d’argent », a-t-il soutenu, alors qu'il avait expliqué lors de l'enquête que c'est son ami qui avait fui avec les 7 millions. 

Concernant les prétendues brimades qu'il aurait subies de la part des policiers, le marabout a insisté là-dessus et a montré un bras bandé. Ce, avant de soulever devant le prétoire son boubou qui laissé apparaître un dos couvert de bandages, sous les rires du public, du juge et des assesseurs. 
L'enquête avait aussi révélé qu'il avait intimé à sa victime de tenir un serpent qu'il lui avait brandi. Salif Bass, entendu en qualité de témoin dans cette affaire, a donné une autre version des faits. « C’est le jour de son arrestation que je suis entré dans la chambre où il exerce. Et j'ai vu l’arsenal mystique qui s'y trouvait. 

Ph:DR     Multiplication de billets de banque avec un , un serpent mystérieux
Ph:DR Multiplication de billets de banque avec un , un serpent mystérieux
À l'intérieur de la pièce, j'ai vu des cornes, des serpents et beaucoup de morceaux rouges. Et dans une caisse, il y avait un serpent. Je l'ai vu lorsque Bassirou Diallo l'a ouverte. Les gendarmes m'ont trouvé là-bas avant qu'ils ne m'interpellent avec un autre gamin. Ils m'ont battu et fracturé la main. 
En ce qui concerne le marabout El Hadji Bassirou Diallo, ils l'ont bastonné jusqu'à ce qu'il s'évanouisse. Avant qu'ils ne lui versent de l'eau pour le réveiller. Aussi, ils l’ont poignardé dans le dos avec une corne. Ils ont aussi habillé le marabout en rouge avant de le filmer et de le photographier en lui intimant l'ordre d'attraper le serpent qui se trouvait dans la chambre », a raconté le témoin Salif Bass, à qui le procureur a fait savoir qu'il ne croyait pas à cette bastonnade. 




Inscription à la newsletter

Publicité




EN CONTINU
05/04/2022 17:40

Lancement du Femua 14 à Abidjan.

Le Commissaire général du festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo (#FEMUA) a annoncé cet après midi le lancement de ce festival, l'un des plus prisé en Afrique sub-saharienne. Ce sera mardi le 12 avril prochain au Sofitel Ivoire d'Abidjan.
Le Festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo est un rendez-vous annuel de musiques urbaines, et éclectiques africaines qui a pour promoteur M. Salif Traoré dit A'salfo leader voice du groupe Magic System. Plusieurs artistes de renommées continentales et mondiales ont déjà eu à prester sur le célèbre podium de ce festival dans la commune de Marcory. Il faut rappelé ici que cette aventure dure depuis 14 ans déjà.
EVN.
03/04/2022 00:49

FLASH INFO : Guinée Équatoriale

Le vice-président de la Guinée Équatoriale 🇬🇶, Teodorin Obiang Nguema accuse la Banque de France de « bloquer les transferts des investisseurs, dans le but d’asphyxier et interrompre le processus de développement de son pays ».
03/04/2022 00:02

FLASH INFO : Ukraine

► Les autorités ukrainiennes ont annoncé que la région de Kiev est entièrement sous leur contrôle, ce samedi. Plus tôt dans la journée, un conseiller présidentiel ukrainien a estimé que les forces russes opèrent un « retrait rapide » des régions de Kiev et Tchernihiv, dans le nord de l'Ukraine, et ont pour objectif de « prendre pied dans l'est et le sud ». (rfi.fr)


VIDEO A LA UNE

Inscription à la newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : M. AKA AKA GEORGES