Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter

Les agents mécontents veulent tout bloquer

Grogne sociale / Ministère des mines, du Pétrole et de l’Energie

Rédigé par KOFFI MICHAËL KOUAKOU le Mardi 14 Décembre 2021 à 15:55 | Lu 81 fois


Plus rien ne va au ministère des mines, du Pétrole et de l’énergie. Les agents dudit ministère sont prêts à dérayer d’ici peu. Pour se faire une fois de plus entendre, la coordination des agents libres des mines s’est réunie le samedi 11 décembre 2021 en assemblée générale extraordinaire à Yamoussoukro, la capitale politique. Afin de réfléchir et coordonner leurs actions à mener sur le terrain. Les agents ont, lors de cette assise déploré de nombreux agissements peu catholique de la hiérarchie.


Il s’agit notamment de la situation profonde de mal gouvernance au sein du ministère. « Nous déplorons le cumul de poste avec les postes de Directeur de Cabinet, Directeur de Cabinet Adjoint et Directeur Général des Hydrocarbures concentrés entre les mains d’une seule personne ; l’opacité totale dans la gestion des ressources du secteur Hydrocarbure (ventes de données sismiques, vente de brut et de gaz naturel, budgets contractuels des CPP, bonus de signature, bonus de découverte, bonus de production, frais d’appontements et de lignes, ressources de la péréquation produit et transport, redevance stocks de sécurité, budget équipement, budget formation) et de l’Energie (vente de l’électricité, TVA sur l’électricité, redevance électrification rurale, location/exploitation des actifs du secteur, frais d’entretien des postes de transformation, pénalité diverses, travaux de branchement, frais d’abonnement, de coupure, de rétablissement et de constatation de fraude, produits de la répression, frais de contrôle) ; le non-paiement des primes des agents liées aux ventes de données sismiques, des frais d’appontements et de lignes et autres ressources du Ministère ; l’inégal traitement des agents en ce qui concerne les primes ; les difficultés à mettre en place une régie dans les secteurs Hydrocarbure et Energie, alors qu’il en existe aux Mines, un département du Ministère »,a déclaré OMEPIEU Diégo Armand Sosthène, secrétaire général de ladite coordination. L’assemblée générale a par ailleurs dénoncé plusieurs autres irrégularités. Notamment, le refus de la Direction Générale de l’Energie d'exercer ses missions de coordination, d’orientation et de suivi des activités du secteur de l'électricité avec pour conséquence notamment le rationnement qu'a connu le Pays récemment ; Les nombreux postes vacants à la Direction Générale de l’Energie, à la Direction Générale des Hydrocarbures et au niveau de l’ensemble de la Direction de la Prospective. ; L’opacité totale dans la gestion des ressources du secteur Hydrocarbure (ventes de données sismiques, vente de brut et de gaz naturel, budgets contractuels des CPP, bonus de signature, bonus de découverte, bonus de production, frais d’appontements et de lignes, ressources de la péréquation produit et transport, redevance stocks de sécurité, budget équipement, budget formation) et de l’Energie (vente de l’électricité, TVA sur l’électricité, redevance électrification rurale, location/exploitation des actifs du secteur, frais d’entretien des postes de transformation, pénalité diverses, travaux de branchement, frais d’abonnement, de coupure, de rétablissement et de constatation de fraude, produits de la répression, frais de contrôle) ; Le non-paiement des primes des agents liées aux ventes de données sismiques, des frais d’appontements et de lignes et autres ressources du Ministère ; l’inégal traitement des agents en ce qui concerne les primes ; les difficultés à mettre en place une régie dans les secteurs Hydrocarbure et Energie, alors qu’il en existe aux Mines ; l’immobilisme de la Direction Générale de l’Energie dans l’exécution de ses missions et de l’ensemble du ministère en matière de lutte contre la fraude. Face à cette situation, les agents du ministère des mines, du Pétrole et de l’énergie ont profité d’interpeller leur ministre de tutelle, Camara Thomas. « Nous exigeons l’accélération des travaux des comités mis en place par le ministre ; la mise en place effective, d’ici fin janvier 2022, des outils de gestion transparente des ressources Hydrocarbure et Energie promis par Monsieur le Ministre ; la revalorisation effective, d’ici fin février 2022, des primes bimensuelles des agents Hydrocarbure et Energie pour les porter au niveau actuel des primes des agents des Mines ; l’exécution effective de l’ensemble des attributions du Ministère des Mines, du Pétrole et de l’Energie. »,a-t-il martelé. L’assemblée générale a annoncé une grève des agents dès mars 2022, en cas de non satisfaction de leurs revendications. Avec SERCOM



Inscription à la newsletter

Publicité




EN CONTINU
23/01/2022 14:03

Tirs entendus à Ouaga: Le Gouvernement rassure (Communiqué)

Tirs entendus à Ouaga: Le Gouvernement rassure (Communiqué)

Des informations véhiculées dans les réseaux sociaux tendent à faire croire à une prise de pouvoir par l’armée en ce jour 23 janvier 2022.

Le gouvernement tout en reconnaissant l’effectivité de tirs dans certaines casernes dément ces informations et appelle les populations à rester sereines. Il réaffirme sa confiance à notre armée qui demeure républicaine.

Force et courage à nos Forces de défense et de sécurité (FDS) et Volontaires pour
la défense de la patrie (VDP).

23/01/2022 13:59

Urgent/ Burkina Faso: Tirs entendus dans plusieurs casernes

Urgent/ Burkina Faso: Tirs entendus dans plusieurs casernes
Depuis ce Dimanche 23 Janvier à l'aube, des tirs sont entendus dans plusieurs quartiers stratégiques de la capitale Burkinabè abritant des casernes militaires. De source sûre sur place, les tirs continuent au moment où nous mettons sous presse.
17/01/2022 21:52

Mamadou Traoré, proche de Guillaume Soro, déféré à la MACA pour "diffusion de fausses informations"

Selon le communique de GÉNÉRATIONS & PEUPLES SOLIDAIRES du 17 Janvier 2022 Générations et Peuples Solidaires (GPS), M. TRAORE MAMADOU, membre du Comité d’Orientation et de Coordination (COC) de GPS, arrêté le 14 janvier 2022, a été inculpé ce jour, pour les chefs d'accusation suivants :
  • Diffusion de fausses informations tendant à faire croire qu'une atteinte aux personnes va être commise ;
  • Manoeuvre de nature à jeter le discrédit sur les Institutions et leur fonctionnement ;
  • Commission d'actes non approuvés par le Gouvernement et de nature à exposer des Ivoiriens à subir des représailles ;
  • Incitation à commettre des actes terroristes non suivie d'effet.
M. TRAORE Mamadou a été déféré ce lundi 17 janvier 2022 et placé en détention préventive à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA) dans l’attente de son jugement. 


VIDEO A LA UNE
Josey Priscille en concert à l'espace Venise à Paris - Sarcelle
Publié par Abidjan4all le 20/01/2022 à 02:45

Inscription à la newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : Junior Gnapié