Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter

Mali: Ouattara met des ministres Maliens au pas, Que peut-t-elle faire la Russie pour son nouvel allié?

Rédigé par Jean Calvin Koutouan le Jeudi 6 Janvier 2022 à 12:40 | Lu 2952 fois


Entre les scènes folkloriques de débarquements de mercenaires Russes de Wagner ou de coopérants militaires Russes dont le soutien présumé à la junte Malienne, défraie la chronique et le pragmatisme diplomatique, les écarts sont saisissants.


Alors qu'est prévu ce Dimanche 09 Janvier à Accra au Ghana, un sommet extraordinaire sur la situation de crise au Mali, des émissaires du gouvernement Maliens séjournaient ce Lundi 03 Janvier à Abidjan où ils ont eu une rencontre avec le chef de l’état Ivoirien, Alassane Ouattara à qui ils venaient présenter les résolutions des assises nationales de la refondation liées au calendrier électoral. Face au dirigeant Ivoirien, la délégation Malienne conduite par le ministre des affaires étrangères, Abdoulaye Diop a déroulé le chronogramme électoral comme suit: l'organisation d'un référendum constitutionnel en Décembre 2023, d'un scrutin local en Juin 2024 ainsi que des législatives et sénatoriales en Mai 2025. Un agenda que Ouattara selon Jeune Afrique a qualifié de "plaisanterie", affichant de nouveau sa fermeté face aux autorités de la transition. Pas question pour le dirigeant Ivoirien d'accepter un tel agenda. En outre, l'homme fort d'Abidjan a indiqué aux émissaires d'Assimi Goïta que le Mali courait le risque de lourdes sanctions économiques sur le plan international au cas où le retour à l'ordre constitutionnel tardait à être rétabli. Visiblement, la junte au pouvoir au Mali est livrée à son propre sort. Elle dont les liens ouvertement assumés avec Moscou font bondir les partisans d'une rupture définitive avec Paris. La réalité politique et diplomatique n'a certainement rien à avoir avec les accords de coopération techniques, qui en ce qui concerne Moscou et Bamako, ne sont strictement pas nouveaux. Wagner est finalement présent sur le théâtre des opérations au Mali. Mais, les clauses financières de cet engagement restent encore un gros mystère. Qu'adviendra-t-il si les caisses de l'état Malien venaient à s'assecher davantage avec des sanctions de nature économique qui viendraient fragiliser encore plus ce pays déjà économiquement exsangue ? La question reste posée. R.A


Nouveau commentaire :



Inscription à la newsletter

Publicité




EN CONTINU
23/01/2022 14:03

Tirs entendus à Ouaga: Le Gouvernement rassure (Communiqué)

Tirs entendus à Ouaga: Le Gouvernement rassure (Communiqué)

Des informations véhiculées dans les réseaux sociaux tendent à faire croire à une prise de pouvoir par l’armée en ce jour 23 janvier 2022.

Le gouvernement tout en reconnaissant l’effectivité de tirs dans certaines casernes dément ces informations et appelle les populations à rester sereines. Il réaffirme sa confiance à notre armée qui demeure républicaine.

Force et courage à nos Forces de défense et de sécurité (FDS) et Volontaires pour
la défense de la patrie (VDP).

23/01/2022 13:59

Urgent/ Burkina Faso: Tirs entendus dans plusieurs casernes

Urgent/ Burkina Faso: Tirs entendus dans plusieurs casernes
Depuis ce Dimanche 23 Janvier à l'aube, des tirs sont entendus dans plusieurs quartiers stratégiques de la capitale Burkinabè abritant des casernes militaires. De source sûre sur place, les tirs continuent au moment où nous mettons sous presse.
17/01/2022 21:52

Mamadou Traoré, proche de Guillaume Soro, déféré à la MACA pour "diffusion de fausses informations"

Selon le communique de GÉNÉRATIONS & PEUPLES SOLIDAIRES du 17 Janvier 2022 Générations et Peuples Solidaires (GPS), M. TRAORE MAMADOU, membre du Comité d’Orientation et de Coordination (COC) de GPS, arrêté le 14 janvier 2022, a été inculpé ce jour, pour les chefs d'accusation suivants :
  • Diffusion de fausses informations tendant à faire croire qu'une atteinte aux personnes va être commise ;
  • Manoeuvre de nature à jeter le discrédit sur les Institutions et leur fonctionnement ;
  • Commission d'actes non approuvés par le Gouvernement et de nature à exposer des Ivoiriens à subir des représailles ;
  • Incitation à commettre des actes terroristes non suivie d'effet.
M. TRAORE Mamadou a été déféré ce lundi 17 janvier 2022 et placé en détention préventive à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA) dans l’attente de son jugement. 


VIDEO A LA UNE
Josey Priscille en concert à l'espace Venise à Paris - Sarcelle
Publié par Abidjan4all le 20/01/2022 à 02:45

Inscription à la newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : Junior Gnapié