Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter


Menaces de poursuites contre les opposants : La communauté internationale va-t-elle rester indifférente?

Rédigé par Jean Calvin Koutouan le Mercredi 5 Janvier 2022 à 15:37 | Lu 192 fois


Après une année 2021 relativement détendue avec la participation d'une partie de l'opposition au processus électoral lors des législatives de Mars et le retour d'un certain nombre d'exiles politiques, 2022 commence sur fond de tension politico-judiciaire.


Le 27 Décembre dernier, le procureur de la République, Adou Richard prenait à revers l'opinion publique en annonçant au cours d'une conférence de presse à Abidjan, des poursuites imminentes contre les responsables de l'opposition à l'origine de la désobéissance civile de 2020 lancée pour contrecarrer le projet de 3ème mandat du président sortant, Alassane Ouattara. Depuis, l'opposition dans ses différentes composantes ne cache plus son inquiétude face à cette sortie du magistrat qui intervient en pleine relance du dialogue politique auquel le pouvoir semble pourtant souscrire. Ce Mercredi 05 Janvier 2022, le Pdci-Rda d'Henri Konan Bédié et le PPA-CI de Laurent Gbagbo livraient une déclaration conjointe datant du 03 Janvier dans laquelle ils marquent leur étonnement face aux menaces du procureur et en appellent à l'opinion publique nationale et internationale. "Il importe de signaler que la conférence de presse du procureur a curieusement coïncidé avec la nouvelle date butoir de dépôt des termes de référence. L’on se rappelle que le report de la date de dépôt des propositions de termes de référence du 17 au 27 décembre 2021 a été abusivement attribué aux partis de l’opposition alors que le PDCI et le PPA-CI, en ce qui les concerne, avaient déposé leurs termes de référence effectivement le 17 décembre. Ainsi, mis en rapport avec ce report, la sortie du procureur et le silence du gouvernement, quant à la suite attendue des travaux du dialogue, une semaine après la nouvelle date butoir, constituent un faisceau d’indices concordants suffisants pour justifier les interrogations du PDCI-RDA et du PPA-CI sur la volonté réelle du gouvernement de conduire le dialogue politique qu’il a librement initié", souligne le communiqué qui relève par ailleurs le désintérêt du chef de l'état pour le dialogue politique en n'en faisant qu'une "une simple déclaration de principe et l’a expressément exclu de ses priorités pour l’année 2022". Inquiets, ces partis ont décidé de prendre "à témoin l’opinion nationale et internationale", en encourageant "les partenaires au développement à accorder davantage d’intérêt à cette phase du dialogue". Une fois de plus après la crise du 3ème mandat, la communauté internationale est interpellée par l'opposition au sujet de la dégradation de la situation politique en Côte d'Ivoire. Durant la crise précédente, ni l'ONU, ni l'Union Européenne, encore moins l'Union Africaine n'avaient trouvé nécessaire de prendre le taureau par les cornes, se contentant du minimum en appelant les différentes parties à l'apaisement. Ce discours étant caduc, les Ivoiriens auront certainement les regards rivés vers les partenaires essentiels de leur pays, qui devront s'impliquer activement pour éviter à la Côte d'Ivoire de sombrer dans une autre crise avec ces menaces judiciaires qui s'annoncent contre les opposants. R.A





Microsoft365 for Business

Inscription à la newsletter

Publicité





EN CONTINU
26/02/2023 08:53

Pierre Palmade a été victime d’un AVC

Pierre Palmade a été victime d’un AVC à l’hôpital Paul-Brousse de Villejuif (Val-de-Marne) ce samedi, selon nos informations. Le pronostic vital de l’humoriste n’est pas engagé. Il a été transféré à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre. Le comédien est assigné à résidence, avec port d’un bracelet électronique, dans un service d’addictologie de l’hôpital Paul-Brousse de Villejuif depuis sa mise en examen pour « homicide et blessures involontaires ».
19/01/2023 01:29

Ange Kessi a fait ses adieux à l’armée Ivoirienne

Le Commissaire du Gouvernement Ange Kessi a fait ses adieux à l’armée Ivoirienne ce jour, mercredi 18 janvier 2023, prenant ainsi sa retraite après plusieurs années de bons et loyaux services à la nation.
06/01/2023 22:08

Mali/ Assimi Goita accorde la grâce présidentielle aux 49 soldats ivoiriens détenus depuis juillet 2022



Télé4all - La Télé pour tous
Paris : Conférence de presse de lancement de la CONIF 2024
Publié par Junior Gnapié le 13/06/2024 à 10:08

Inscription à la newsletter

Publicité

LES PLUS RECENTES

Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : M. AKA AKA GEORGES


Galerie
CAN 2023 : Stade de la paix de Bouaké
CAN 2023 : Stade de la paix de Bouaké
IMG-20240211-WA0217
IMG-20240211-WA0216
IMG-20240211-WA0209
IMG-20240211-WA0208