Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter


Tirs groupés de l’opposition contre Adou Richard : Les vieux démons de retour ?

Rédigé par Jean Calvin Koutouan le Mercredi 29 Décembre 2021 à 18:13 | Lu 181 fois


Après Mamadou Traoré, proche de Guillaume Soro et Alfred Guéméné du Front Populaire Ivoirien (FPI) qui critiquaient de façon virulente la sortie d’Adou Richard qui brandissait ce Lundi 27 Décembre, des risques de poursuites judiciaires contre les meneurs de la désobéissance civile, le PDCI-RDA a tenu à répliquer à son tour au procureur de la république.




Tirs groupés de l’opposition contre Adou Richard : Les vieux démons de retour ?

Dans un communiqué rendu public ce Mardi 29 Décembre, Bredoumy Soumaïla, porte-parole du secrétariat exécutif du parti septuagénaire, a relevé des éléments clés qui amènent le PDCI-RDA à imputer la responsabilité de la crise électorale au pouvoir en place.

‘’ Premièrement qu’il reste en tout état de cause que la convocation de l’article 54 de la loi numéro 2005-201 du 16 Juin 2005 portant statut d’ancien Président de la République, d’ancien Chef ou Président d’Institution et ancien membre de gouvernement par le Procureur de la République, pour voir s’appliquer à l’ancien Président les dispositions du droit commun ne peut s’entendre que dans le cas où une élection régulière, conforme aux termes de la Constitution ivoirienne a pu se tenir.

La violation flagrante de l’article 55 nouveau de la Constitution qui stipule clairement ainsi qu’il suit : « le président de la République est élu pour cinq ans au suffrage universel direct. Il n’est rééligible qu’une fois » donne une fondation illégale et irrégulière à cette « prétendue » consultation qui est tout, sauf l’élection présidentielle du Président de la Côte d’Ivoire qu’encadrent si fermement les dispositions
constitutionnelles.

Deuxièmement, l’on est en droit d’affirmer sans ambages que le troisième mandat et ses « supporters » sont les auteurs directs et indirects de la désobéissance civile, des exactions et violences qui ont suivi en Octobre 2020’’, a clarifié ce cadre du PDCI-RDA. En plein élan de décrispation avec la reprise effective du dialogue politique, la résurgence de cette polémique autour de la situation des responsabilités de la crise électorale de 2020, fait craindre un effondrement des espoirs d’apaisement qui semblent déjà lents à prendre forme.

Subitement, le temps d’une conférence de presse, la Côte d’Ivoire conclut l’année 2021 avec la psychose d’un réchauffement des tensions sociopolitiques à l’origine du pourrissement de la situation en 2020. Là où les attentes de libération des prisonniers politiques et militaires et de retour des exilés semblent pour l’instant, ignorés dans l’agenda du dialogue politique.

Raoul Mobio






Inscription à la newsletter

Publicité




EN CONTINU
21/06/2022 16:26

𝐑𝐞́𝐬𝐮𝐥𝐭𝐚𝐭𝐬 𝐂𝐄𝐏𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟐 : 𝟒𝟒𝟐 𝟓𝟓𝟖 𝐚𝐝𝐦𝐢𝐬 𝐬𝐮𝐫 𝟔𝟖𝟑 𝟑𝟖𝟔 𝐜𝐚𝐧𝐝𝐢𝐝𝐚𝐭𝐬 𝐚𝐮 𝐂𝐄𝐏𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟐

CEPE 2022 :  64,76% de taux de réussite en Côte d'Ivoire contre 52,51% en 2021.
05/04/2022 17:40

Lancement du Femua 14 à Abidjan.

Le Commissaire général du festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo (#FEMUA) a annoncé cet après midi le lancement de ce festival, l'un des plus prisé en Afrique sub-saharienne. Ce sera mardi le 12 avril prochain au Sofitel Ivoire d'Abidjan.
Le Festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo est un rendez-vous annuel de musiques urbaines, et éclectiques africaines qui a pour promoteur M. Salif Traoré dit A'salfo leader voice du groupe Magic System. Plusieurs artistes de renommées continentales et mondiales ont déjà eu à prester sur le célèbre podium de ce festival dans la commune de Marcory. Il faut rappelé ici que cette aventure dure depuis 14 ans déjà.
EVN.
03/04/2022 00:49

FLASH INFO : Guinée Équatoriale

Le vice-président de la Guinée Équatoriale 🇬🇶, Teodorin Obiang Nguema accuse la Banque de France de « bloquer les transferts des investisseurs, dans le but d’asphyxier et interrompre le processus de développement de son pays ».


VIDEO A LA UNE

Inscription à la newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : M. AKA AKA GEORGES