Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter

Transport: Flambée des tarifs de transport à l'approche des fêtes. Voici les raisons.. .

Rédigé par Kouassi Norbert dit Norbert Nkaka Koffi le Mercredi 22 Décembre 2021 à 01:53 | Lu 20 fois


Alors qu'on s'achemine allègrement vers les fêtes de fin d'année, les tarifs de transport connaissent une hausse vertigineuse, passant même du simple au double dans certaines localités et des communes d'Abidjan. Les usagers donnent les parmi lesquelles le racket des forces de l'ordre.


La hausse des tarifs de transport en Côte d'Ivoire, à l'approche des fêtes n'est pas un phénomène nouveau. En effet, chaque année et presqu'à la même période, les transporteurs font de la surenchère dans certaines communes d'Abidjan et sur d'autres axes de l'intérieur du pays. Dans la capitale économique, par exemple, le titre de transport Yopougon-Adjamé au niveau de Siporex passe généralement de 200 f à 500 fcfa, soit une hausse de 110 % quand Abobo- Adjamé grimpe de 200 à 300 ou même à 400 f. " Nous avons mal de cette flambée mais nous n'y pouvons rien, surtout que le ministère de tutelle affiche une indifférence totale. Ce sont les pauvres usagers qui subissent la loi des conducteurs véreux", se plaint un étudiant. Un autre justifie cela par la loi de l'offre et de la demande. C'est qu'à cette période, les populations se déplacent assez. C'est donc le moment pour eux de se faire de l'argent. Mais un chauffeur de gbaka que nous avons rencontré à Adjamé explique cette hausse par le fait qu'à l'approche, les propriétaires corsent la recette souvent à 50 %. " On nous demande d'augmenter la recette qui passe parfois de 30000f à 45000f.Alors quand quand on retranche le carburant et la ration, il ne reste plus rien. On n'a pas le choix, surtout à cause des embouteillages" signifie un chauffeur de gbaka. Le tarif de la ligne Abidjan- Dabou est passé de 500 f à 1000 F. Plusieurs raisons expliquent cette situation qui rend les usagers très amers. Selon les transporteurs qui empruntent ce tronçon, les travaux de réhabilitation de la route perturbent dangereusement le trafic. " Pour relier Dabou et Abidjan, long de 30 km, nous passons presque 3 heures. C'est pénible. Mais l'autre gros problème demeure les tracasseries avec le racket des forces de l'ordre. Nous payons pratiquement 5000 f/ jour aux forces de l'ordre. C'est déjà trop", justifie Koné Abou transporteur à Dabou. C'est pourquoi transporteurs et usagers doivent interpeller le ministre des transports jusque là muré dans un mutisme gênant. Par ces temps de mauvaises conjoncture, nous payons assez trop pour nous déplacer. Norbert Nkaka



Inscription à la newsletter

Publicité




EN CONTINU
23/01/2022 14:03

Tirs entendus à Ouaga: Le Gouvernement rassure (Communiqué)

Tirs entendus à Ouaga: Le Gouvernement rassure (Communiqué)

Des informations véhiculées dans les réseaux sociaux tendent à faire croire à une prise de pouvoir par l’armée en ce jour 23 janvier 2022.

Le gouvernement tout en reconnaissant l’effectivité de tirs dans certaines casernes dément ces informations et appelle les populations à rester sereines. Il réaffirme sa confiance à notre armée qui demeure républicaine.

Force et courage à nos Forces de défense et de sécurité (FDS) et Volontaires pour
la défense de la patrie (VDP).

23/01/2022 13:59

Urgent/ Burkina Faso: Tirs entendus dans plusieurs casernes

Urgent/ Burkina Faso: Tirs entendus dans plusieurs casernes
Depuis ce Dimanche 23 Janvier à l'aube, des tirs sont entendus dans plusieurs quartiers stratégiques de la capitale Burkinabè abritant des casernes militaires. De source sûre sur place, les tirs continuent au moment où nous mettons sous presse.
17/01/2022 21:52

Mamadou Traoré, proche de Guillaume Soro, déféré à la MACA pour "diffusion de fausses informations"

Selon le communique de GÉNÉRATIONS & PEUPLES SOLIDAIRES du 17 Janvier 2022 Générations et Peuples Solidaires (GPS), M. TRAORE MAMADOU, membre du Comité d’Orientation et de Coordination (COC) de GPS, arrêté le 14 janvier 2022, a été inculpé ce jour, pour les chefs d'accusation suivants :
  • Diffusion de fausses informations tendant à faire croire qu'une atteinte aux personnes va être commise ;
  • Manoeuvre de nature à jeter le discrédit sur les Institutions et leur fonctionnement ;
  • Commission d'actes non approuvés par le Gouvernement et de nature à exposer des Ivoiriens à subir des représailles ;
  • Incitation à commettre des actes terroristes non suivie d'effet.
M. TRAORE Mamadou a été déféré ce lundi 17 janvier 2022 et placé en détention préventive à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA) dans l’attente de son jugement. 


VIDEO A LA UNE
Josey Priscille en concert à l'espace Venise à Paris - Sarcelle
Publié par Abidjan4all le 20/01/2022 à 02:45

Inscription à la newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : Junior Gnapié