Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter

​Après la première journée du dialogue politique, Affi Nguessan prévient : ‘’la menace terroriste nous oblige à faire bloc’’

Rédigé par Jean Calvin Koutouan le Jeudi 16 Décembre 2021 à 19:59 | Lu 174 fois


Comme annoncé, le dialogue politique entre le gouvernement et l’opposition Ivoirienne a repris ses droits ce Jeudi 16 Décembre, soit plus d’un an après la crise du 3ème mandat de 2020. Invité à prendre part à ces discussions qui portent essentiellement autour des conditions d’organisation des élections locales de 2023, le Front Populaire Ivoirien (FPI) représenté par son président Pascal Affi Nguessan, semble avoir appréhendé cette première journée avec beaucoup d’optimisme.


‘’Les questions qui nous opposent sont connues, diagnostiquées, documentées, consignées. Je forme l’espoir qu’ensemble, nous sachions ouvrir une nouvelle page pour enfin solder le cycle de trois décennies de violence, de méfiance réciproque, de douleurs et de deuils. Il n’y a pas de fatalité. Si nous le voulons avec la même sincérité et une commune détermination, la Côte d’Ivoire retrouvera le chemin de la stabilité politique et de la cohésion sociale’’, déclarait l’ancien premier ministre Ivoirien au sortir des travaux. Par ailleurs, Affi Nguessan en cerne les enjeux : ‘’Le Front Populaire Ivoirien (FPI) et l’Alliance des Forces Démocratiques (AFD) sauront se hisser à la hauteur de cet enjeu.


Depuis 30 ans, notre histoire est brutale. Depuis 30 ans, nos compatriotes subissent les conséquences de notre incapacité collective à leur offrir cet environnement de paix et de stabilité qui doit permettre l’épanouissement de chacun d’entre eux et le rayonnement de notre pays. C’est pourtant la raison d’être des leaders politiques.
Depuis 30 ans, notre histoire a creusé des fossés, bâti des murs de mésentente et parfois de haine. Notre histoire n’est pas à l’image de ce que nous sommes. Notre histoire ne reflète pas l’identité profonde de la Côte d’Ivoire. Elle ne répond pas davantage aux aspirations de nos compatriotes, un peuple épris de paix.
Nos compatriotes attendent de nous la construction d’une vraie nation, unie dans sa diversité, confiante en ses institutions, un pays modèle, un pays moteur pour le reste du continent.

Aujourd’hui, le contexte international et Sous-régional ne nous laisse en réalité plus le choix. Il nous impose de faire preuve d’esprit de responsabilité et de dépassement. La menace terroriste nous oblige à faire bloc. Elle nous incite à la cohésion, au rassemblement autour de l’essentiel, l’intérêt de la Côte d’Ivoire’’.

Pour une partie d’opposition, notamment dans le camp Soro, ce dialogue part déjà sur des bases d’échec du fait de l’exclusion de Générations et Peuples Solidaires (GPS) de la table des négociations bien que ce mouvement représente l’une des principales forces politiques en Côte d’Ivoire.
 
R.A
 



Inscription à la newsletter

Publicité




EN CONTINU
23/01/2022 14:03

Tirs entendus à Ouaga: Le Gouvernement rassure (Communiqué)

Tirs entendus à Ouaga: Le Gouvernement rassure (Communiqué)

Des informations véhiculées dans les réseaux sociaux tendent à faire croire à une prise de pouvoir par l’armée en ce jour 23 janvier 2022.

Le gouvernement tout en reconnaissant l’effectivité de tirs dans certaines casernes dément ces informations et appelle les populations à rester sereines. Il réaffirme sa confiance à notre armée qui demeure républicaine.

Force et courage à nos Forces de défense et de sécurité (FDS) et Volontaires pour
la défense de la patrie (VDP).

23/01/2022 13:59

Urgent/ Burkina Faso: Tirs entendus dans plusieurs casernes

Urgent/ Burkina Faso: Tirs entendus dans plusieurs casernes
Depuis ce Dimanche 23 Janvier à l'aube, des tirs sont entendus dans plusieurs quartiers stratégiques de la capitale Burkinabè abritant des casernes militaires. De source sûre sur place, les tirs continuent au moment où nous mettons sous presse.
17/01/2022 21:52

Mamadou Traoré, proche de Guillaume Soro, déféré à la MACA pour "diffusion de fausses informations"

Selon le communique de GÉNÉRATIONS & PEUPLES SOLIDAIRES du 17 Janvier 2022 Générations et Peuples Solidaires (GPS), M. TRAORE MAMADOU, membre du Comité d’Orientation et de Coordination (COC) de GPS, arrêté le 14 janvier 2022, a été inculpé ce jour, pour les chefs d'accusation suivants :
  • Diffusion de fausses informations tendant à faire croire qu'une atteinte aux personnes va être commise ;
  • Manoeuvre de nature à jeter le discrédit sur les Institutions et leur fonctionnement ;
  • Commission d'actes non approuvés par le Gouvernement et de nature à exposer des Ivoiriens à subir des représailles ;
  • Incitation à commettre des actes terroristes non suivie d'effet.
M. TRAORE Mamadou a été déféré ce lundi 17 janvier 2022 et placé en détention préventive à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA) dans l’attente de son jugement. 


VIDEO A LA UNE
Josey Priscille en concert à l'espace Venise à Paris - Sarcelle
Publié par Abidjan4all le 20/01/2022 à 02:45

Inscription à la newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : Junior Gnapié