Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter


​Après la première journée du dialogue politique, Affi Nguessan prévient : ‘’la menace terroriste nous oblige à faire bloc’’

Rédigé par Jean Calvin Koutouan le Jeudi 16 Décembre 2021 à 19:59 | Lu 179 fois


Comme annoncé, le dialogue politique entre le gouvernement et l’opposition Ivoirienne a repris ses droits ce Jeudi 16 Décembre, soit plus d’un an après la crise du 3ème mandat de 2020. Invité à prendre part à ces discussions qui portent essentiellement autour des conditions d’organisation des élections locales de 2023, le Front Populaire Ivoirien (FPI) représenté par son président Pascal Affi Nguessan, semble avoir appréhendé cette première journée avec beaucoup d’optimisme.


‘’Les questions qui nous opposent sont connues, diagnostiquées, documentées, consignées. Je forme l’espoir qu’ensemble, nous sachions ouvrir une nouvelle page pour enfin solder le cycle de trois décennies de violence, de méfiance réciproque, de douleurs et de deuils. Il n’y a pas de fatalité. Si nous le voulons avec la même sincérité et une commune détermination, la Côte d’Ivoire retrouvera le chemin de la stabilité politique et de la cohésion sociale’’, déclarait l’ancien premier ministre Ivoirien au sortir des travaux. Par ailleurs, Affi Nguessan en cerne les enjeux : ‘’Le Front Populaire Ivoirien (FPI) et l’Alliance des Forces Démocratiques (AFD) sauront se hisser à la hauteur de cet enjeu.


Depuis 30 ans, notre histoire est brutale. Depuis 30 ans, nos compatriotes subissent les conséquences de notre incapacité collective à leur offrir cet environnement de paix et de stabilité qui doit permettre l’épanouissement de chacun d’entre eux et le rayonnement de notre pays. C’est pourtant la raison d’être des leaders politiques.
Depuis 30 ans, notre histoire a creusé des fossés, bâti des murs de mésentente et parfois de haine. Notre histoire n’est pas à l’image de ce que nous sommes. Notre histoire ne reflète pas l’identité profonde de la Côte d’Ivoire. Elle ne répond pas davantage aux aspirations de nos compatriotes, un peuple épris de paix.
Nos compatriotes attendent de nous la construction d’une vraie nation, unie dans sa diversité, confiante en ses institutions, un pays modèle, un pays moteur pour le reste du continent.

Aujourd’hui, le contexte international et Sous-régional ne nous laisse en réalité plus le choix. Il nous impose de faire preuve d’esprit de responsabilité et de dépassement. La menace terroriste nous oblige à faire bloc. Elle nous incite à la cohésion, au rassemblement autour de l’essentiel, l’intérêt de la Côte d’Ivoire’’.

Pour une partie d’opposition, notamment dans le camp Soro, ce dialogue part déjà sur des bases d’échec du fait de l’exclusion de Générations et Peuples Solidaires (GPS) de la table des négociations bien que ce mouvement représente l’une des principales forces politiques en Côte d’Ivoire.
 
R.A
 





Inscription à la newsletter

Publicité




EN CONTINU
21/06/2022 16:26

𝐑𝐞́𝐬𝐮𝐥𝐭𝐚𝐭𝐬 𝐂𝐄𝐏𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟐 : 𝟒𝟒𝟐 𝟓𝟓𝟖 𝐚𝐝𝐦𝐢𝐬 𝐬𝐮𝐫 𝟔𝟖𝟑 𝟑𝟖𝟔 𝐜𝐚𝐧𝐝𝐢𝐝𝐚𝐭𝐬 𝐚𝐮 𝐂𝐄𝐏𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟐

CEPE 2022 :  64,76% de taux de réussite en Côte d'Ivoire contre 52,51% en 2021.
05/04/2022 17:40

Lancement du Femua 14 à Abidjan.

Le Commissaire général du festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo (#FEMUA) a annoncé cet après midi le lancement de ce festival, l'un des plus prisé en Afrique sub-saharienne. Ce sera mardi le 12 avril prochain au Sofitel Ivoire d'Abidjan.
Le Festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo est un rendez-vous annuel de musiques urbaines, et éclectiques africaines qui a pour promoteur M. Salif Traoré dit A'salfo leader voice du groupe Magic System. Plusieurs artistes de renommées continentales et mondiales ont déjà eu à prester sur le célèbre podium de ce festival dans la commune de Marcory. Il faut rappelé ici que cette aventure dure depuis 14 ans déjà.
EVN.
03/04/2022 00:49

FLASH INFO : Guinée Équatoriale

Le vice-président de la Guinée Équatoriale 🇬🇶, Teodorin Obiang Nguema accuse la Banque de France de « bloquer les transferts des investisseurs, dans le but d’asphyxier et interrompre le processus de développement de son pays ».


VIDEO A LA UNE

Inscription à la newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : M. AKA AKA GEORGES