Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter


Affaire des ‘’élèves délogeurs’’ : Michel Gbagbo rentre dans la danse ; il dénonce un ‘’kidnapping’’

Rédigé par Jean Calvin Koutouan le Dimanche 26 Décembre 2021 à 20:07 | Lu 2327 fois


En réaction à une publication que nous faisions ce Dimanche 26 Décembre, dans un groupe d’opinion Whatsapp de la contribution de Tapé Groubera, enseignant en Belgique qui s’indignait de l’internement des ‘’élèves délogeurs’’ dans un centre de redressement civique, le député du Yopougon, Michel Gbagbo, postait également son analyse sur le sujet.


Affaire des ‘’élèves délogeurs’’ : Michel Gbagbo rentre dans la danse ; il dénonce un ‘’kidnapping’’
Sur la même longueur d’onde que notre interlocuteur de la veille, le fils de l’ex chef d’état, Laurent Gbagbo, conteste la sentence infligée à ces fauteurs de troubles par le gouvernement, exprimant ses craintes pour d’éventuels opposants qui seraient arrêtés à leur tour. ‘’Je condamne les actes commis par les élèves réclamant des congés anticipés. Mais la réponse des institutions m'interpelle encore plus. Les remettre à des militaires ? Que dira-t-on demain quand les opposants au régime les y rejoindront ? Et me donne comme un air de déjà-vu. Un air de dictature qui m'interpelle. Car personne d'entre vous ne s'interroge : quel est le statut juridique de ces jeunes ? Sont-t-ils dans un camp militaire ou comme on le dit dans un centre de ´´redressement´´ civique suite à une décision de justice ? Cette peine est-elle prévue par la loi ? Quel tribunal l'a décidé et quand ? Mettre des enfants à genoux en plein ensoleillement au drapeau dans leur lycée relève-t-il d'une décision de justice ? Quel est l'article de notre Code pénal qui prévoit tout cela ?’’. Craignant manifestement le retour du modèle de représailles contre les opposants politiques du temps du parti unique, il s’interroge : ‘’Ne s'agit-t-il pas pour en revenir à ces manifestations d'autorité, voire à ces abus d'autorité, de kidnapping ou de séquestration afin de donner l'illusion que tout va bien alors justement que rien ne va ? Le but de ces dérapages populistes est-t-il de lutter contre la pauvreté ou au contraire de lutter contre les pauvres pour le bénéfice d'une minorité de nantis, d'un clan ??’’. ‘’Pour terminer’’, suggère le vice-président du PPA-CI, ‘’je tiens à rappeler que ces élèves ne sont ni des élèves policiers ni des élèves militaires et que cette procédure n'est pas, à ma connaissance, prévue dans le système pédagogique de l'éducation nationale. Devant cet échec criant de notre modèle éducatif et ces actes d’impuissance commis envers des préadolescents et des adolescents, il aurait été plus républicain pour le Ministre de démissionner. Enfermer des pauvres n'a jamais hélas réduit la pauvreté. Ni réduit les injustices. Cela se saurait sinon. Les actes aujourd'hui posés par ces élèves résultent à mon sens d'une décennie de mesures imposées, catastrophiques et sans épaisseur. C'est en vérité tout le système éducatif qui est en crise. Et qui mériterait d'être refondé de manière inclusive’’. Rappelons que les ‘’nouveaux pensionnaires’’ du centre civique de Bimbresso, dont le séjour pourrait s’étendre jusqu’à 9 mois selon le ministre Touré Mamadou qui tentait de les moraliser dans une vidéo diffusée sur Ivoirtv.net, y sont détenus pour leur responsabilité dans les troubles liés aux congés anticipés. Raoul Mobio




Inscription à la newsletter

Publicité




EN CONTINU
05/04/2022 17:40

Lancement du Femua 14 à Abidjan.

Le Commissaire général du festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo (#FEMUA) a annoncé cet après midi le lancement de ce festival, l'un des plus prisé en Afrique sub-saharienne. Ce sera mardi le 12 avril prochain au Sofitel Ivoire d'Abidjan.
Le Festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo est un rendez-vous annuel de musiques urbaines, et éclectiques africaines qui a pour promoteur M. Salif Traoré dit A'salfo leader voice du groupe Magic System. Plusieurs artistes de renommées continentales et mondiales ont déjà eu à prester sur le célèbre podium de ce festival dans la commune de Marcory. Il faut rappelé ici que cette aventure dure depuis 14 ans déjà.
EVN.
03/04/2022 00:49

FLASH INFO : Guinée Équatoriale

Le vice-président de la Guinée Équatoriale 🇬🇶, Teodorin Obiang Nguema accuse la Banque de France de « bloquer les transferts des investisseurs, dans le but d’asphyxier et interrompre le processus de développement de son pays ».
03/04/2022 00:02

FLASH INFO : Ukraine

► Les autorités ukrainiennes ont annoncé que la région de Kiev est entièrement sous leur contrôle, ce samedi. Plus tôt dans la journée, un conseiller présidentiel ukrainien a estimé que les forces russes opèrent un « retrait rapide » des régions de Kiev et Tchernihiv, dans le nord de l'Ukraine, et ont pour objectif de « prendre pied dans l'est et le sud ». (rfi.fr)


VIDEO A LA UNE

Inscription à la newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : M. AKA AKA GEORGES