Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter


Cinq questions à Soro Christine, nouveau visage de l’entrepreneuriat au féminin en Côte d’Ivoire.

Rédigé par Edithe Valerie Nguekam le Mercredi 23 Mars 2022 à 09:00 | Lu 482 fois


L'afterwork est un réseautage qui favorise des rencontres professionnelles et constitue une aubaine pour les carnets d’adresses. C’est fort de ce principe que cette semaine, nous sommes partis à la rencontre de Soro Christine, une spécialiste de l’entrepreneuriat au féminin. Elle organise un Afterwork ce vendredi 25 mars dans la capitale ivoirienne dénommé Afterwork digital Entrepreneur Networking.


Mme Soro Christine PDG de Digiewomen School
Mme Soro Christine PDG de Digiewomen School

Depuis plusieurs années déjà elle apporte sa contribution au développement du monde des affaires « Made by woman », associé au numérique en Afrique Centrale. Installée tout récemment en Côte d’Ivoire, elle nous  parle ici de son parcours, sa vision, mais aussi des épreuves qui attendent les femmes qui se lancent dans l’entrepreneuriat.

Qu’est-ce qui vous a motivé à créer ce concept d’Afterwork Digital ?
Le concept et le fardeau des ADEN naît après mon séjour à Casablanca au Maroc au Hub Africa.  J’étais entrepreneur, je portais un projet et il me manquait certains moyens pour aller encore plus loin.  Je rêvais d’obtenir un financement avec ma banque qui n’a jamais pu se faire. Alors que je suis lauréate Gabon du Hub Africa, je participe à un bootcamp de haut niveau avec des experts et investisseurs qui me partagent des outils, des adresses et des clefs qui m’ont permis de réaliser les objectifs de croissance de mon projet.
C’est donc après cette riche expérience que j’ai décidé de partager en retour les différents moyens qui peuvent favoriser des rencontres d’hommes et de femmes d’affaires, investisseurs, représentants de la société civile, universitaires, porteurs de projets, etc.
Créer une interaction entre les différents acteurs économiques pour leur permettre d'avoir des opportunités, de capitaliser des expériences et de partager de nouvelles idées.
 
C’est quoi aujourd’hui une femme entrepreneure, et quelle doit être sa vision première ?
Je définirais l’entrepreneuriat féminin comme étant la création et le développement d’idées, d’initiatives, ou de projets par les femmes. Même si selon une étude de la banque mondiale, cette dernière, effectue 66% du travail mondial et ne perçoit que 10% de ses revenus.
La vision première d’une femme entrepreneur pour moi se résume en 3 clefs :
Premièrement, se décomplexer.
En effet, en tant que femme, nous devons briser cette fausse croyance selon laquelle : il y’a ceux qui sont nés pour réussir et ceux qui sont faits pour échouer dans la vie. Je pense que nous avons tous la chance de réussir dans la vie, mais le manque de reconnaissance de notre valeur nous empêche parfois de nous surpasser pour accomplir notre rêve.
Deuxièmement :  un adage que j’aime beaucoup dit qu’un peuple sans vision est un peuple sans frein. Je pense que l’une des clefs de la femme entrepreneur est d’avoir une stratégie, une vision. Stratégie pour son activité, et même j’irai plus loin, en prenant l’exemple aujourd’hui dans l’accompagnement que nous offrons aux acteurs publics et privés au sein de Digiewomen.
Troisièmement :  oser rêver, se projeter à son futur. La femme entrepreneur doit être celle-là qui imagine son chiffre d’affaire croître, augmenter ses points de ventes en fonction de ses activités. Un des risques et piège, c’est de se lever le matin, et être motivé juste pour le minimum.

En tant que femme entrepreneur, comment conciliez vous vie professionnelle et vie de famille ?
Pour répondre à cette question, je vous renverrai à l’image d’une pyramide mais plutôt renversée par rapport à ce que le monde d’aujourd’hui présente comme modèle.
En effet, de nos jours, le travail passe avant la famille, on cherche d’abord à se réaliser, ensuite vient les enfants pourvu qu’ils aient le nécessaire. En tant que mère de 4 filles dont deux quasi adolescentes, je priorise mes choix en commençant par ma famille et ensuite ma vie professionnelle. C’est pourquoi je marche avec des indicateurs qui me permettent d’être alerter quand je dépasse la ligne rouge pour ne surtout pas me retrouver à la fin avec peut-être avec beaucoup de moyens, mais des enfants désorientés ou un foyer brisé.
 
Vous préparez actuellement en After Work  digital pour ce Vendredi 25 mars du Coté du plateau à Abidjan quelles sont les thématiques qui seront abordées et pourquoi le choix de ces thématiques?
Il faut d’abord souligner que pour commémorer la journée internationale des droits de la femme, nous avons voulu aborder la thématique du Leadership féminin : Développer et Réussir.
Ce choix parce que nous croyons que la réussite a des saisons, des lieux, et des personnes de connexion. Pour développer et réussir son activité, nous avons parfois besoin à un temps précis d’une orientation précise pour avoir dans nos mains des clefs qui nous aideront à ouvrir les portes de notre destinée.
C’est donc quelques clefs du leadership présentées par Christelle MELEDJE et du digital que je partagerai qui seront données aux femmes mais aussi aux hommes qui se sont inscrits à cette soirée

Quels sont vos futurs projets en tant que entrepreneure femme ? Quelles conseils pouvez vous prodiguer aux femmes qui veulent se lancer dans le monde de l'entrepreneuriat?

Après avoir ouvert au Gabon Digiewomen qui a formée depuis 2018, plus de 750 femmes aux métiers du digital et permit la reconversion ainsi que l’insertion professionnelle de plusieurs femmes, nous ambitionnons de partager ce savoir en Côte d’Ivoire aux côtés de tous ses acteurs qui font déjà un travail excellent au sujet de la femme et du digital. Toute fois, le chantier étant grand, nous pensons apporter notre pierre pour la construction de l’édifice.
Pour finir, je dirai à une femme entrepreneur ou aspirante à l’entreprenariat que «  les seules limites qu’on a, sont celles que l’on se donne »

Propos recueillis par Edithe Valerie Nguekam





Inscription à la newsletter

Publicité




EN CONTINU
21/06/2022 16:26

𝐑𝐞́𝐬𝐮𝐥𝐭𝐚𝐭𝐬 𝐂𝐄𝐏𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟐 : 𝟒𝟒𝟐 𝟓𝟓𝟖 𝐚𝐝𝐦𝐢𝐬 𝐬𝐮𝐫 𝟔𝟖𝟑 𝟑𝟖𝟔 𝐜𝐚𝐧𝐝𝐢𝐝𝐚𝐭𝐬 𝐚𝐮 𝐂𝐄𝐏𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟐

CEPE 2022 :  64,76% de taux de réussite en Côte d'Ivoire contre 52,51% en 2021.
05/04/2022 17:40

Lancement du Femua 14 à Abidjan.

Le Commissaire général du festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo (#FEMUA) a annoncé cet après midi le lancement de ce festival, l'un des plus prisé en Afrique sub-saharienne. Ce sera mardi le 12 avril prochain au Sofitel Ivoire d'Abidjan.
Le Festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo est un rendez-vous annuel de musiques urbaines, et éclectiques africaines qui a pour promoteur M. Salif Traoré dit A'salfo leader voice du groupe Magic System. Plusieurs artistes de renommées continentales et mondiales ont déjà eu à prester sur le célèbre podium de ce festival dans la commune de Marcory. Il faut rappelé ici que cette aventure dure depuis 14 ans déjà.
EVN.
03/04/2022 00:49

FLASH INFO : Guinée Équatoriale

Le vice-président de la Guinée Équatoriale 🇬🇶, Teodorin Obiang Nguema accuse la Banque de France de « bloquer les transferts des investisseurs, dans le but d’asphyxier et interrompre le processus de développement de son pays ».


VIDEO A LA UNE

Inscription à la newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : M. AKA AKA GEORGES