Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter


Etranger :les conséquences des sanctions de la CEDEAO sur l'économie malienne

Rédigé par KOFFI MICHAËL KOUAKOU le Vendredi 28 Janvier 2022 à 08:04 | Lu 629 fois


Les Chefs d'Etats de la Communauté Économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO) ont décidé de frapper le Mali de plusieurs sanctions fortes à la faveur de la rencontre tenue à Accra ,la capitale ghanéenne le 09 janvier.Cela en réponse au retard pris dans la tenue des élections après une transition de 18 mois par la junte militaire avec à sa tête Assimi Goïta qui entend aller jusqu'à 2026 avant de passer la main.Au nombre de ces sanctions figurent le gel des avoirs maliens au sein de la Banque centrale des États d'Afrique de l'Ouest (BCEAO), la fermeture des frontières entre le Mali et les États membres de l'organisation, la suspension des transactions avec Bamako, à l'exception des produits médicaux et des produits de première nécessité.A cela s'ajoutent le retrait des ambassadeurs de tous les pays membres du Mali ainsi que d'autres sanctions concernant l'aide financière.


Il faudrait le dire tout net ,le Mali a le dos a mur ! Et son économie s'en trouve fortement fragilisée .Tant les conséquences pourraient être nombreuses ! Avec le gel des avoirs à la banque centrale ,l'on se demande comment les banques maliennes pour être alimentées afin de faire face aux différentes dépenses.Les premières sont sans conteste les salaires des fonctionnaires qu'il faudra payer pour maintenir l'Etat et les administrations debout. Dans la configuration actuelle des choses ,ce sera fort difficultueux.Que dire également des secteurs primaires et tertiaires qui fondent la structure de l' économie malienne?En pleine croissance économique depuis 2014 soit deux ans après la crise ,le Mali a vu son PIB passé de 4.7% en 2018 à 5.6% en 2019. La contribution du secteur primaire représentait 38,34% du PIB avec une large part pour l’agriculture (19,% du PIB) en 2017. En 2019 soit un an avant le premier coup d'Etat , elle est passée à 38,43% du PIB.La destination finale des produits agricoles ,c'est leur écoulement sur les marchés extérieurs afin de renflouer les caisses de l'État et les maintenir à flot .Or avec ces sanctions ,le commerce ( le secteur tertiaire ) le plus dynamique avec un 37.05 % du PIB en 2019 est mis en mal.Il en va de même pour les pour les affaires .Et pourtant les perspectives étaient bonnes .En effet Le classement Doing Business 2019 classait le Mali à une place de 145 sur 190 pays avec une facilité à faire des affaires à 43,86 sur 100.Troisième producteur d’or en Afrique après l’Afrique du sud et le Ghana, le Mali s'est taillé une réputation avec dix (10) sociétés minières pour une production de plus de 60 tonnes en 2018 contre 46,5 tonnes en 2017.A cela s'ajoute ,le florilège d'industries maliennes en pleine explosion en Afrique de l’Ouest dans les meuneries ,les raffineries de sucre,des centrales laitières, les vinaigreries, les biscuiteries et chocolateries.Mais cette belle embellie pourrait virer au cauchemar avec la fermeture des frontières et la suspension des transactions avec Bamako. L'une des grosses consequences pourrait être l'inflation.Les prix des denrées de première nécessité pourraient fortement grimper avec la fermeture des frontières en plus du manque des produits sur le marché.Soulignons que l'inflation avait déjà amorcé une hausse en passant de 1,7% en 2019 à 1,8% en 2020. KKM





Inscription à la newsletter

Publicité




EN CONTINU
21/06/2022 16:26

𝐑𝐞́𝐬𝐮𝐥𝐭𝐚𝐭𝐬 𝐂𝐄𝐏𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟐 : 𝟒𝟒𝟐 𝟓𝟓𝟖 𝐚𝐝𝐦𝐢𝐬 𝐬𝐮𝐫 𝟔𝟖𝟑 𝟑𝟖𝟔 𝐜𝐚𝐧𝐝𝐢𝐝𝐚𝐭𝐬 𝐚𝐮 𝐂𝐄𝐏𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟐

CEPE 2022 :  64,76% de taux de réussite en Côte d'Ivoire contre 52,51% en 2021.
05/04/2022 17:40

Lancement du Femua 14 à Abidjan.

Le Commissaire général du festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo (#FEMUA) a annoncé cet après midi le lancement de ce festival, l'un des plus prisé en Afrique sub-saharienne. Ce sera mardi le 12 avril prochain au Sofitel Ivoire d'Abidjan.
Le Festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo est un rendez-vous annuel de musiques urbaines, et éclectiques africaines qui a pour promoteur M. Salif Traoré dit A'salfo leader voice du groupe Magic System. Plusieurs artistes de renommées continentales et mondiales ont déjà eu à prester sur le célèbre podium de ce festival dans la commune de Marcory. Il faut rappelé ici que cette aventure dure depuis 14 ans déjà.
EVN.
03/04/2022 00:49

FLASH INFO : Guinée Équatoriale

Le vice-président de la Guinée Équatoriale 🇬🇶, Teodorin Obiang Nguema accuse la Banque de France de « bloquer les transferts des investisseurs, dans le but d’asphyxier et interrompre le processus de développement de son pays ».


VIDEO A LA UNE

Inscription à la newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : M. AKA AKA GEORGES