Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter


La résistance aux antimicrobiens, (RAM) une épidémie sournoise à prévenir.

Rédigé par Edithe Valerie Nguekam le Mercredi 15 Février 2023 à 20:37 | Lu 158 fois


Chercheurs, médecins et autres spécialistes de santé expriment de plus en plus de vives inquiétudes face à l’augmentation croissante de la résistance aux antimicrobiens (RAM) en Afrique. C’est fort de cela que le laboratoire pharmaceutique Pfizer a organisé une table ronde digitale avec des professionnels de la santé ouest africains et les médias pour sensibiliser sur ce sujet.


La résistance aux antimicrobiens, (RAM) une épidémie sournoise à prévenir.



La résistance aux antimicrobiens, constitue un véritable problème mondial de santé publique, animale et de protection de l’environnement. Elle est devenue aujourd'hui une menace mondiale aux lourdes conséquences, un défi majeur qui a  atteint un point de non retour et qui concerne pratiquement toutes les maladies.

Selon la revue scientifique britannique The Lancet publié en 2022,  ce magazine de santé estime que les  infections résistantes aux médicaments contribuent à près de  5 millions  de décès  chaque année auprès des populations . Quand à  l’OMS, elle a établi que plus de 700 000 personnes meurent chaque année dans le monde du fait des infections liées à la résistance aux antimicrobiens. Un chiffre qui pourrait passer à plus de 10 millions en 2050. Des données qui font froid au dos et emmène à conclure que la Ram est l’une des plus  grandes  menace pour la santé publique dans le monde.

Prescriptions médicales non contrôlées.
 
 IL faut souligner ici que les pays d’Afrique subsaharienne n’ont à ce jour  aucune capacité de réaction  face à cette épidémie sournoise. Lors de cette table ronde,  les experts en les personnes du Pr Guessennd Aya Nathalie de l’Observatoire ivoirien de la RAM et du Pr Sanata Bamba du département de laboratoire au CHU de Bobo-Dioulasso au Burkina -Faso illustres panélistes de ces échanges, ont été unanimes sur le fait que la Ram est aujourd'hui une nébuleuse scientifique à combattre si l’on  veut réduire l’émergence des résistances et assurer une garantie de la santé publique dans les années à venir.

La plupart du temps, les causes de cette  résistance aux antimicrobiens sont dues à la mauvaise utilisation, ou l’utilisation abusive des agents microbiens, à l’automédication , et surtout à des mauvaises conditions d’hygiènes et des prescriptions systématiques d’antibiotiques, des ATF , d’anti bactériens, et anti parasitaires  aux patients sans examens médicales au préalable.

Selon le Pr Nathalie Guessennd, plusieurs autres facteurs rentrent également en considération dans la propagation de cette résistance. L’utilisation d’antimicrobiens comme facteurs de croissance chez les animaux, les inondations, les médicaments de la rue, les effluents non traités, le manque d’eau potable, les manques de laboratoires appropriés entre autres.

Aussi, plusieurs maladies liées aux microorganismes sont ainsi concernées par ce fléau , il s'agit des  maladies portant des germes bactériens, des virus, des champignons,  et des parasites. Des récentes études ont également prouvé que cette résistance s’attaque aussi déjà aux antirétroviraux utilisés contre le VIH-Sida.

Pr, Bamba Sanata CHU de Bobo - Dioulasso
Pr, Bamba Sanata CHU de Bobo - Dioulasso
La situation est alarmante et l’urgence est à l’éducation de la masse.
 
Pour remédier ou sinon prévenir les Ram aujourd’hui dans les pays industrialisés ainsi que les pays en voie de développement, il ressort de ces échanges, qu’ il faut privilégier la voie du vaccin. Militer pour une utilisation rationnelle et responsable des antibiotiques et autres prescriptions antimicrobiennes uniquement quand ils sont nécessaire afin de ne pas créer une résistance.

La sensibilisation à tous les niveaux  de la population sur les  dangers de la RAM est indispensable vu la situation alarmante. Toutes les entités de la société civile et médicale doivent être impliquées. Les agents pathogènes responsables de la RAM  peuvent se propager loin et rapidement, et affecter les personnes de tous âges, ce qui fait craindre le Pr Nathalie Aya Guessennd  sur l'effet de la prolifération qui dit-elle pourra se comparer à une pandémie à l’image de la Covid19 dans quelques années. Selon elle, l’implication des médias à cette lutte est plus que jamais d’actualité.

Quand au laboratoire pharmaceutique Pfizer, il s’est engagé depuis de nombreuses années déjà en Afrique dans la formation et l’information des médecins à la prescription rationnelle des agents antimicrobiens en médecine humaine. La société biopharmaceutique est convaincue que les gouvernements  et la communauté de la santé publique doivent collaborer avec l’industrie pharmaceutique pour soutenir les actions qui permettront d’apporter une innovation  dans le développement de nouvelles formules d’antibiotiques  et de  vaccins pour freiner  la résistance aux  antimicrobiens. ( RAM)
Edithe Valerie





Microsoft365 for Business

Inscription à la newsletter

Publicité





EN CONTINU
26/02/2023 08:53

Pierre Palmade a été victime d’un AVC

Pierre Palmade a été victime d’un AVC à l’hôpital Paul-Brousse de Villejuif (Val-de-Marne) ce samedi, selon nos informations. Le pronostic vital de l’humoriste n’est pas engagé. Il a été transféré à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre. Le comédien est assigné à résidence, avec port d’un bracelet électronique, dans un service d’addictologie de l’hôpital Paul-Brousse de Villejuif depuis sa mise en examen pour « homicide et blessures involontaires ».
19/01/2023 01:29

Ange Kessi a fait ses adieux à l’armée Ivoirienne

Le Commissaire du Gouvernement Ange Kessi a fait ses adieux à l’armée Ivoirienne ce jour, mercredi 18 janvier 2023, prenant ainsi sa retraite après plusieurs années de bons et loyaux services à la nation.
06/01/2023 22:08

Mali/ Assimi Goita accorde la grâce présidentielle aux 49 soldats ivoiriens détenus depuis juillet 2022



Télé4all - La Télé pour tous
Paris : Conférence de presse de lancement de la CONIF 2024
Publié par Junior Gnapié le 13/06/2024 à 10:08

Inscription à la newsletter

Publicité

LES PLUS RECENTES

Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : M. AKA AKA GEORGES


Galerie
CAN 2023 : Stade de la paix de Bouaké
CAN 2023 : Stade de la paix de Bouaké
IMG-20240211-WA0217
IMG-20240211-WA0216
IMG-20240211-WA0209
IMG-20240211-WA0208