Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter


Le maire de Bangolo, Gah Roger mis aux arrêts/ Les vraies raisons de son arrêts..

Rédigé par Kouassi Norbert dit Norbert Nkaka Koffi le Mercredi 24 Avril 2024 à 23:12 | Lu 486 fois


Le maire Rhdp de la commune de Bangolo ( région du Guemon), Gah Roger, séjourne depuis le mardi 23 avril au pôle pénitentiaire Abidjan ( ex Maca). Le premier magistrat de cette commune serait trempé dans une sale affaire qui l'opposé à un riche opérateur économique de la Côte d'Ivoire. Nous vous livrons dans les détails, les vraies raisons qui ont conduit à l'arrestation du maire de Bangolo


Le maire de Bangolo, Gah Roger mis aux arrêts/ Les vraies raisons de son arrêts..
Depuis le mardi 23 avril , la toile est inondée d'une affaire rocambolesque.. Il s'agit de l'arrestation du maire arborant la tunique du parti au pouvoir, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), Gah Roger. Selon nos sources , Gah Roger en litige depuis plusieurs années avec un opérateur économique sur un montant excédant le milliard de Fcfa. Il a été interpellé le mardi 23 avril à l'aéroport Felix Houphouet Boigny alors qu'il s'apprêtait à embarquer pour la ville de Paris - France. Mais de quoi retourne réellement cette affaire qui éclabousse toute la cité de Bangolo? Gah Roger, est un expert international en consultance, intermédiaire économique, financier et politique. Le maire RHDP élu de Bangolo a été déféré et écroué à la prison civile d'Abidjan Yopougon, le 23 Avril. Osmose Kahiga correspondant régional.

Pour comprendre ce qui s'est passé, il faut remonter en 2017. En marge d’une conférence à l’hôtel Tiama d’Abidjan, Monsieur KOME Cessé a été approché par son « ami » Alain Victor KODJO anciennement employé du cabinet DELOITTE à Abidjan. Celui-ci s’est proposé de trouver des financements à moindres frais pour les projets hôteliers de Komé par le biais de fonds souverains du Golfe. Monsieur KODJO lui a alors indiqué qu’il connaissait un certain Monsieur Gah Roger qui serait très introduit dans le milieu des fonds souverains et des grandes banques d’affaires et qui pourrait lever des financements dans cette région pour la réalisation de ses projets. Monsieur KODJO l’a donc orienté vers Monsieur Gah Roger qui résidait à Paris. Une réunion tripartite s’est tenue à l’hôtel Sheraton CDG de Paris aux fins sus indiquées le 27 avril 2017. Toujours , selon nos sources, l'actuel maire de Ba'golo a affirmé être l’homme de la situation et a immédiatement pris contact avec une banque au Luxembourg où il aurait ses entrées.

Le 28 avril, il fait rencontrer son « ami banquier » à Monsieur Komé à Paris. Le lendemain Monsieur KODJO informe Monsieur Komé qu’un rendez-vous est pris avec la banque luxembourgeoise pour 2 semaines plus tard. Monsieur Komé paie son billet ainsi que ceux de MM. KODJO et Gah Roger pour se rendre au Luxembourg où ils sont reçus par l’ami banquier des 2 complices les 11 et 12 mai 2017. Après une visite de ladite banque, le « banquier » soutient qu’il pouvait mettre à la disposition de Monsieur KOME la somme de 50 000 000 d’euros (environs 35 milliards de F CFA). Plus tard, de 50 millions d'euros, ils proposeront de lever 200 millions d’euros( environs 130 milliards de F CFA). Dès le 12 mai, comme frais de diligence, Monsieur KODJO demande à Monsieur Komé de payer la somme de 10 millions F CFA à sa sœur à Abidjan. Paiement effectué par chèque bancaire. Le 17 mai, sur demande de Monsieur KODJO et de ses complices, Monsieur Komé effectue un 1er virement de 100 000 euros (65 millions F CFA), en guise de frais de diligence toujours. Puis le 15 juin, sur demande de Monsieur KODJO, un autre virement de 10 000 euros (6,5 millions F CFA)est effectué sur le compte de ce dernier par Monsieur Komé. Monsieur Gah Roger de son côté n’a cessé de réclamer des sommes importantes pour rendre effective l’opération mais également en rémunération de ses prestations. Ce fut le début d’un engrenage et d’une histoire rocambolesque qui va coûter à Monsieur Komé plus de 6 millions d’euros. Malgré tous ces paiements et toutes les assurances reçues, Monsieur Komé ne recevra jamais la somme promise. En effet, en lieu et place du financement promis par Monsieur KODJO et ses complices, Monsieur Komé reçoit des caisses remplies de faux billets en euros. Sentant l’arnaque, Monsieur Komé s’est résolu à se rendre à Dubaï ainsi qu’au Qatar pour s’assurer de la réalité du transfert de fonds. Les autorités monétaires et financières rencontrées sur place l’informeront non seulement qu’aucun transfert n’a été réalisé en direction du Mali mais également de l’impossibilité de la réalisation d’une telle opération. Monsieur Komé Cessé se rendra compte qu’il avait été simplement victime d’une escroquerie organisée par les deux comparses. Dès la découverte des caisses de faux billets, Monsieur Komé appelle Monsieur KODJO pour les lui montrer. Depuis, tous les autres complices ont disparu dans la nature et ne répondent plus aux appels ni messages emails de Monsieur Komé. Si les fonds avaient été réellement encaissés par Monsieur Komé comme le sous-tend Monsieur KODJO, pourquoi ses créanciers se cacheraient-ils jusqu’à la date d’aujourd’hui ? Pourquoi la pseudo banque ne vient-elle pas réclamer les paiements de ses échéances de remboursements ? Monsieur ALAIN VICTOR KODJO feint de ne pas savoir qu’aucun transfert de fonds n’a eu lieu. Il feint d’ignorer qu’il avait mis Monsieur Komé en contact avec Monsieur Gah Roger dans un but délictuel. Sinon comment comprendre qu’un expert financier puisse demander des honoraires de résultat sans s’être assuré au préalable de l’effectivité du transfert ? Quelle est la documentation qui lui a été produite attestant de la réception des fonds par Monsieur Komé ? Monsieur ALAIN VICTOR KODJO ne s’est donc pas rapproché de son ami Gah Roger pour vérifier auprès de lui la réalité du transfert ? La question n‘est donc pas la note d’honoraires qui aurait été présentée à Monsieur Komé Cessé mais les circonstances malveillantes et délictuelles qui entourent cette demande. Monsieur Komé a donc porté plainte avec constitution de partie civile pour tentative d’escroquerie et escroquerie contre Monsieur ALAIN VICTOR KODJO et Monsieur Gah Roger. Monsieur ALAIN KODJO a été arrêté et placé par le juge d’instruction en détention préventive.

Osmose Kahiga (correspondant régionale) Source : Apr news.





Microsoft365 for Business

Inscription à la newsletter

Publicité





EN CONTINU
26/02/2023 08:53

Pierre Palmade a été victime d’un AVC

Pierre Palmade a été victime d’un AVC à l’hôpital Paul-Brousse de Villejuif (Val-de-Marne) ce samedi, selon nos informations. Le pronostic vital de l’humoriste n’est pas engagé. Il a été transféré à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre. Le comédien est assigné à résidence, avec port d’un bracelet électronique, dans un service d’addictologie de l’hôpital Paul-Brousse de Villejuif depuis sa mise en examen pour « homicide et blessures involontaires ».
19/01/2023 01:29

Ange Kessi a fait ses adieux à l’armée Ivoirienne

Le Commissaire du Gouvernement Ange Kessi a fait ses adieux à l’armée Ivoirienne ce jour, mercredi 18 janvier 2023, prenant ainsi sa retraite après plusieurs années de bons et loyaux services à la nation.
06/01/2023 22:08

Mali/ Assimi Goita accorde la grâce présidentielle aux 49 soldats ivoiriens détenus depuis juillet 2022



Télé4all - La Télé pour tous

Inscription à la newsletter

Publicité

LES PLUS RECENTES

Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : M. AKA AKA GEORGES


Galerie
CAN 2023 : Stade de la paix de Bouaké
CAN 2023 : Stade de la paix de Bouaké
IMG-20240211-WA0217
IMG-20240211-WA0216
IMG-20240211-WA0209
IMG-20240211-WA0208