Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter


Menace d’emprisonnement d’Affi, Alliance RHDP-FPI : Georges Aka, porte-parole du FPI Europe, crache ses vérités depuis Paris et interpelle le pouvoir

Rédigé par Jean Calvin Koutouan le Mercredi 12 Janvier 2022 à 14:06 | Lu 1631 fois


Les récents développements inquiétants de l’actualité politico-judiciaire en Côte d’Ivoire, ne laissent pas indifférents les militants du Front Populaire Ivoirien (FPI) en Europe. Dans une interview exclusive qu’il accordait à abidjan4all.net, le porte-parole de l’ex parti au pouvoir en Europe, Georges Aka s’exprimait sans détour sur les menaces du procureur Adou Richard à l’encontre des auteurs de la désobéissance civile, et sur les répercussions que peuvent avoir ces rebondissements sur l’alliance en construction FPI-RHDP. Ainsi que sur le processus de réconciliation nationale.



Menace d’emprisonnement d’Affi, Alliance RHDP-FPI : Georges Aka, porte-parole du FPI Europe, crache ses vérités depuis Paris et interpelle le pouvoir





Raoul Mobio : Georges Aka, bonjour. Les Ivoiriens ont été surpris le 27 Décembre dernier par l'annonce par le procureur de la République, Adou Richard de poursuites contre les opposants auteurs de la désobéissance civile contre le 3ème mandat d'Alassane Ouattara. Comment cette nouvelle a-t-elle été accueillie en Europe par les militants frontistes, alors que la reprise du dialogue politique donnait à espérer d'un retour rapide à la réconciliation ?
Georges AKA : Bonjour M. Raoul Mobio
Cette nouvelle laisse perplexe la plupart de nos militants en Europe. Ils ne comprennent pas cette sortie du procureur Adou Richard. Si c'est une façon à lui de marquer la séparation des pouvoirs, c'est une initiative à saluer sauf que le moment choisi prête à spéculations. Ensuite, nos militants en Europe se posent la question de savoir si de vraies enquêtes ont été menées ; car voyez-vous il y a plusieurs preuves avancées par les organisations des droits de l'homme ainsi que par diverses ONG mettant en doute le récit du procureur sur les origines et les auteurs de tout ce que nous avons connu lors de cette désobéissance civile.
Nos militants souhaitent que le couteau ne soit pas remué dans la plaie, qu’on donne enfin une chance à la paix en abandonnant les charges contre l'opposition ; Tout en recherchant la vérité des faits pour éviter à l'avenir une telle situation.
 
Raoul Mobio : Vous sentez-vous particulièrement inquiétés au niveau de l'Europe au sujet du sort de votre leader, qui on s'en souvient, était le porte-parole du front de l'obéissance à l'origine de la désobéissance civile ?
Georges AKA : Pas du tout ! Comment peut-on s’inquiéter pour un dossier qui pour nous au FPI, est derrière nous ? Les ivoiriens veulent aller à la paix et à la réconciliation. C’est une réalité, c’est indiscutable ! On sait tous que le dossier de la désobéissance civile est éminemment politique et les responsabilités sont partagées sur cette question. C’est pourquoi nous avons jugé la sortie du procureur Adou Richard inopportune, même s’il est dans son rôle de procureur de la république.
Voyez-vous des leaders politiques être arrêtés et emprisonnés alors que toute la classe politique ivoirienne est engagée dans un dialogue politique qui a renoué ses rencontres en fin d’année 2021 ? La dynamique actuelle est de poursuivre ce dialogue politique pour préserver la paix. Et je ne manque pas de noter aussi que le président de la république Alassane Ouattara a posé des actes allant dans le sens de la décrispation, en rencontrant les différents présidents des partis politiques majeurs dont Henri Konan Bedié du PDCI-RDA, Laurent Gbagbo du PPA-CI et récemment Pascal Affi N’Guessan du FPI.
Il y a encore du chemin à faire, comme faciliter le retour au pays de Charles Blé Goudé et Soro Guillaume, ainsi que tous les autres réfugiés qui sont encore en exil suite à la crise post-électorale.
 
Raoul Mobio : Une alliance est en voie de construction entre votre parti et le RHDP au pouvoir. Ce qui n'a pas empêché ce parti de soutenir les poursuites brandies contre les opposants, dont votre leader. Quelle lecture faites-vous de l'attitude du RHDP ?
Georges AKA : Au FPI, nous avons toujours dit qu'aucun sacrifice n'est trop grand pour préserver la paix et la concorde dans l'intérêt supérieur de la côte d'ivoire. Nous croyons à la bonne volonté du RHDP qui a pris l'initiative du dialogue politique ; bien que le FPI, faut-il le rappeler appelle aux Etats généraux de la République depuis des années pour vider tous les contentieux liés à la marche de notre pays. Donc nous saluons cette invitation au dialogue. Nous invitons tous ceux de nos concitoyens épris de justice, de paix et les militants du RHDP à encourager cette opportunité de remettre le pays dans le sens de la marche le train ivoire.
En qui concerne une probable alliance avec le RHDP, elle ne pourra se construire que sur la base d'une recherche de convergence dans l'intérêt de notre pays : Paix, plus de libertés publiques, un développement harmonieux, un plus juste découpage électoral...
 
Raoul Mobio : Au vu du développement peu rassurant de l'actualité politico-judiciaire, êtes-vous toujours optimiste quant au bon déroulement du dialogue politique ?
Georges AKA :  Les discussions se poursuivent dans le sens du retour à la sérénité. Soyons optimiste !
 
Raoul Mobio : Merci à vous.
Georges AKA :  C’est moi qui vous remercie !
 
Interview réalisée par Raoul Mobio depuis Abidjan





Microsoft365 for Business

Inscription à la newsletter

Publicité





EN CONTINU
26/02/2023 08:53

Pierre Palmade a été victime d’un AVC

Pierre Palmade a été victime d’un AVC à l’hôpital Paul-Brousse de Villejuif (Val-de-Marne) ce samedi, selon nos informations. Le pronostic vital de l’humoriste n’est pas engagé. Il a été transféré à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre. Le comédien est assigné à résidence, avec port d’un bracelet électronique, dans un service d’addictologie de l’hôpital Paul-Brousse de Villejuif depuis sa mise en examen pour « homicide et blessures involontaires ».
19/01/2023 01:29

Ange Kessi a fait ses adieux à l’armée Ivoirienne

Le Commissaire du Gouvernement Ange Kessi a fait ses adieux à l’armée Ivoirienne ce jour, mercredi 18 janvier 2023, prenant ainsi sa retraite après plusieurs années de bons et loyaux services à la nation.
06/01/2023 22:08

Mali/ Assimi Goita accorde la grâce présidentielle aux 49 soldats ivoiriens détenus depuis juillet 2022



Télé4all - La Télé pour tous
Paris : Conférence de presse de lancement de la CONIF 2024
Publié par Junior Gnapié le 13/06/2024 à 10:08

Inscription à la newsletter

Publicité

LES PLUS RECENTES

Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : M. AKA AKA GEORGES


Galerie
CAN 2023 : Stade de la paix de Bouaké
CAN 2023 : Stade de la paix de Bouaké
IMG-20240211-WA0217
IMG-20240211-WA0216
IMG-20240211-WA0209
IMG-20240211-WA0208