Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter


Société- Prison de Dimbokro : Des détenus dénoncent de mauvais traitements, les raisons

le Mardi 1 Février 2022 à 11:22 | Lu 634 fois


Dimbokro, ville du centre de la Côte d'Ivoire, située à 240 km au nord de la capitale économique Abidjan. Selon le témoignage de certains habitants, la prison de ladite ville serait un lieu de non-droit où règnent humiliations et traitements dégradants sur les détenus. Voici tout ce que vous devez savoir affaire.


Ph:DR   La prison de Dimbokro
Ph:DR La prison de Dimbokro






Selon l'une de nos sources internes à ce centre de détention, le traitement dégradant infligé aux pensionnaires de la part des gardes, y serait devenu monnaie courante. Par conséquent, dans cette prison, les droits fondamentaux des prisonniers seraient violés.  En entendant les témoignages de la source ayant requis l'anonymat pour des raisons de sécurité, le quotidien des pensionnaires de l'établissement serait une véritable épreuve. S’il reconnaît aux responsables de la prison le droit de procéder à des fouilles dans les cellules, notre interlocuteur précise que ces inspections doivent se faire dans le respect de la dignité des détenus.
 " Les gardes pénitentiaires ont le droit de faire des fouilles pour faire ressortir tous les objets illégalement entrés comme les stupéfiants et autres. Mais, ces fouilles doivent se faire avec un minimum de respect des droits des détenus. Et pourtant, ce n’est pas le cas ici à la Maison d’arrêt et de correction de Dimbokro", explique l’une de nos sources. 
"Les agents, sous l’ordre et la supervision de la hiérarchie, mettent nus tous les détenus et procèdent à une fouille corporelle très humiliante "
, dénonce cette source, avec des détails choquants dont nous faisons l’économie ici, rapporte afriksoir.net.

Ph :DR Les conditions de détentions
Ph :DR Les conditions de détentions




Selon elle, le chef d’orchestre de cette humiliation serait le capitaine AJ, régisseur adjoint du pénitencier et qui serait épaulé par un lieutenant et un sergent qui prendraient plaisir à infliger ces traitements dégradants aux détenus. 
À en croire cette source, certains gardes pénitentiaires seraient totalement opposés à " cette manière de faire les fouilles ", de même que la première responsable de l’établissement à l’endroit de qui les détenus lancent un cri du cœur.
"Nous savons que madame le régisseur principal n’est pas informée de cela ", se persuade une autre source interne à l’établissement. Dans ce contexte et d’après les témoignages que nous avons recueillis, les structures en charge de la protection des droits de l’homme n’arrivent plus à visiter les prisonniers pour s’enquérir de leurs conditions de détention. Ces dernières seraient " stoppées au niveau des bureaux " où ils échangent seulement avec les responsables de la prison. "Comment ces structures peuvent-elles alors savoir réellement ce qui se passe ? ", s’interroge l’un de nos informateurs.

Ph :DR un véhicule de la police
Ph :DR un véhicule de la police
Face à toutes ces accusations, nous avons joint l’administration de la Maison d’arrêt et de correction de Dimbokro, en l’occurrence l’adjudant Coulibaly Thor, délégué du personnel de l’administration pénitentiaire.  Selon lui, toutes ces accusations ne seraient bâties que sur du "faux ". "Pour la question des maltraitances pendant les fouilles, je peux vous dire que ce sont des mensonges. C’est faux ! ", a-t-il soutenu.
Quant au défaut des visites des organisations des droits de l’homme, l’adjudant Coulibaly Thor met cela sur le compte l’application de la mesure de la hiérarchie interdisant les visites dans le cadre de la lutte contre la propagation de la maladie à coronavirus.  Espérons que les autorités et les organismes indépendants compétents en la matière, ouvrent une enquête pour faire la lumière sur cette affaire.

 





Microsoft365 for Business

Inscription à la newsletter

Publicité





EN CONTINU
26/02/2023 08:53

Pierre Palmade a été victime d’un AVC

Pierre Palmade a été victime d’un AVC à l’hôpital Paul-Brousse de Villejuif (Val-de-Marne) ce samedi, selon nos informations. Le pronostic vital de l’humoriste n’est pas engagé. Il a été transféré à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre. Le comédien est assigné à résidence, avec port d’un bracelet électronique, dans un service d’addictologie de l’hôpital Paul-Brousse de Villejuif depuis sa mise en examen pour « homicide et blessures involontaires ».
19/01/2023 01:29

Ange Kessi a fait ses adieux à l’armée Ivoirienne

Le Commissaire du Gouvernement Ange Kessi a fait ses adieux à l’armée Ivoirienne ce jour, mercredi 18 janvier 2023, prenant ainsi sa retraite après plusieurs années de bons et loyaux services à la nation.
06/01/2023 22:08

Mali/ Assimi Goita accorde la grâce présidentielle aux 49 soldats ivoiriens détenus depuis juillet 2022



Télé4all - La Télé pour tous
Paris : Conférence de presse de lancement de la CONIF 2024
Publié par Junior Gnapié le 13/06/2024 à 10:08

Inscription à la newsletter

Publicité

LES PLUS RECENTES

Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : M. AKA AKA GEORGES


Galerie
CAN 2023 : Stade de la paix de Bouaké
CAN 2023 : Stade de la paix de Bouaké
IMG-20240211-WA0217
IMG-20240211-WA0216
IMG-20240211-WA0209
IMG-20240211-WA0208