Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter


Traitement de choc infligé aux élèves délogeurs: Un enseignant Ivoirien en Belgique, proteste et met en garde contre un cas de décès

Rédigé par Jean Calvin Koutouan le Dimanche 26 Décembre 2021 à 17:37 | Lu 346 fois


Les images des élèves délogeurs rudoyés au centre civique de Bimbresso, qui circulent abondamment sur les réseaux sociaux, il n’en est pas fier. Et ce Samedi 25 Décembre, il nous l’exprimait clairement à travers une contribution qu’il nous faisait parvenir. Installé en Belgique, plus précisément dans la province de Liège où il exerce en tant qu’enseignant de Mathématiques, Tapé Groubera appelle à l’application stricte de la règlementation existante en vigueur pour sévir contre ce genre de fauteurs de troubles en milieu scolaire.


 Par Tapé GROUBERA
 
Depuis ce matin du 25 décembre 2021, j'observe la diffusion sur les réseaux sociaux des images des élèves qui ont délogé leur camarades élèves en vue d'anticiper les congés de fin d'année. En tant qu'enseignant, je condamne ce comportement des élèves. Cependant, je ne suis pas d'accord de la suite donnée par les autorités ivoiriennes à cette faute disciplinaire. Cela parce que d'une part, il y a une diffusion des images de ces enfants sur les réseaux sociaux, et d'autre part, pourquoi c'est un camp militaire (ou policier) qui est choisi pour administrer des sanctions physiques (peut-être corporelles) à ces élèves délogeurs. En Côte d'Ivoire, il n'existe donc pas de règlements disciplinaires dans l'enseignement ? Si oui, qu'on applique purement et simplement les mesures réglementaires scolaires relatives à ces comportements.
Beaucoup, certainement excédés par ces comportements, approuvent ces mesures. Mais qu'ils n'oublient pas que si pour avoir déloger des élèves (ce que je condamne) la ministre impose ces mesures disproportionnées frisant la violation des droits et l'humiliation, quand en serait-il de ceux/celles qui vont (ou ont) assassiner (assassiné) des élèves ? Pourquoi n'a-t-on jamais créé de centre de réinsertion pour les jeunes délinquants appelés "Microbes" qui sévissent impunément ? Il me semble que c'est plus du tape-à-l'œil. L'école ivoirienne, à l'instar de toutes écoles au monde, possède un règlement intérieur et disciplinaire. APPLIQUONS SIMPLEMENT LES TEXTES QUI RÉGISSENT TOUTE Structure. Et dans ce cas-ci l'école. Je ne souhaite pas mais que diraient les autorités ivoiriennes si un élève venait à décéder ? Ce d'autant plus qu'elles ne savent l'état de santé de ces élèves avant de les soumettre à ces activités physiques.
L'HISTOIRE EST LE TRIBUNAL DES PEUPLES.
 




Inscription à la newsletter

Publicité




EN CONTINU
05/04/2022 17:40

Lancement du Femua 14 à Abidjan.

Le Commissaire général du festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo (#FEMUA) a annoncé cet après midi le lancement de ce festival, l'un des plus prisé en Afrique sub-saharienne. Ce sera mardi le 12 avril prochain au Sofitel Ivoire d'Abidjan.
Le Festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo est un rendez-vous annuel de musiques urbaines, et éclectiques africaines qui a pour promoteur M. Salif Traoré dit A'salfo leader voice du groupe Magic System. Plusieurs artistes de renommées continentales et mondiales ont déjà eu à prester sur le célèbre podium de ce festival dans la commune de Marcory. Il faut rappelé ici que cette aventure dure depuis 14 ans déjà.
EVN.
03/04/2022 00:49

FLASH INFO : Guinée Équatoriale

Le vice-président de la Guinée Équatoriale 🇬🇶, Teodorin Obiang Nguema accuse la Banque de France de « bloquer les transferts des investisseurs, dans le but d’asphyxier et interrompre le processus de développement de son pays ».
03/04/2022 00:02

FLASH INFO : Ukraine

► Les autorités ukrainiennes ont annoncé que la région de Kiev est entièrement sous leur contrôle, ce samedi. Plus tôt dans la journée, un conseiller présidentiel ukrainien a estimé que les forces russes opèrent un « retrait rapide » des régions de Kiev et Tchernihiv, dans le nord de l'Ukraine, et ont pour objectif de « prendre pied dans l'est et le sud ». (rfi.fr)


VIDEO A LA UNE

Inscription à la newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : M. AKA AKA GEORGES