Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter


Bamba Alex Souleymane : « Poutine se comporte comme s’il avait raison contre l’Ukraine et le monde entier»

le Lundi 28 Février 2022 à 10:08 | Lu 54 fois


Bamba Alex Souleymane, expert en stratégies et relations internationales, s’est prononcé sur ‘’ ce qu’il crois...’’ de la guerre entre la Russie et l’Ukraine. Dans son exégèse que nous vous proposons en intégralité, le journaliste fait une analyse succincte de cette ‘’ guerre en direct’’ à relent mondial.


Bamba Alex Souleymane, expert  en stratégies et relations internationales.
Bamba Alex Souleymane, expert en stratégies et relations internationales.
A la vérité, ce qui se passe, est le fruit de la vanité et de l’orgueil d’un homme qui semble s’être convaincu d’être un extraterrestre. Depuis ces derniers jours, la guerre imposée à l’Ukraine par Poutine, sonne comme un appel à la conscience et,  en même temps, piétine tous les codes d’honneur dans les relations humaines et internationales. C’est un pied de nez qui est fait à l’histoire. Un cinglant revers  aux théoriciens des cénacles européens et onusiens.
 
Oui, qui l’eût cru, qui l’eût pensé ? Au 21e siècle, après la folie meurtrière de la 2e guerre mondiale et, bien avant, la révolte Bolchévique ayant abouti à l’abdication du dernier tsar, Nicolas II en 1917, donnant naissance à la révolution russe qui ouvrit sur l’ère Vladimir Ilitch Oulianov dit Lénine, puis Joseph Staline qui, en appliquant la doctrine fédéraliste, voulurent assujettir une grande partie des peuplades sur les différents territoires, les terres des autochtones, des natifs du cru pour arriver à la formation, en 1922, de l’Union des républiques socialistes soviétiques (URSS).
 
 L’on ne saurait nier que dans l’histoire de l’humanité, notamment dans celle qui est rattachée à cette aire géographique et culturelle, il y a eu des temps barbares secoués et remués notamment par les Tartares. Nous pensions que cette ère était révolue. Que nenni ! Après l’épisode rocambolesque et tristement célèbre du président Boris Eltsine, l’iconoclaste et l’ère de la transition incarnée par Mikhaïl Sergueïevitch Gorbatchev qui a promu la glasnost et la pérestroïka (libéralisation économique, culturelle et politique) qui ont contribué à la fin de la guerre froide et à la dislocation-dissolution  de l’URSS en 1991, l’on pensait que le mur de Berlin qui  tombait dans la foulée sonnait la naissance d’un monde plus conscient et responsable.
 
‘’Même Hitler n’eût pas à piétiner à ce point des êtres humains’’
 
On pensait que chacun tirerait des enseignements de ces temps sombres et de triste mémoire ; que cela servirait de leçon et changerait la donne, pour s’ouvrir sur un monde meilleur incarné par les valeurs de la démocratie qui est la loi du plus grande nombre. Or, de toute évidence, l’on sait que ce n’est pas le plus grand nombre qui détermine forcément la loi la plus intelligente.

Aujourd’hui, hélas, l’on semble assister à un rétropédalage. C’est un retour de bâton. En effet, il est inadmissible que, au vu et au su de tout le monde, un psychopathe du nom de Vladimir Poutine, en l’an 2022, avec une société que l’on peut estimer plus ouverte, un espace de plus grande de liberté où les télévisions du monde foisonnent et abondent, et plus encore, où les réseaux sociaux sont devenus rois sur la planète monde, que l’on sombre dans une telle barbarie, sauvagerie. En somme, un monde à ciel ouvert où tout se passe en direct.
 
C’est la folie des grandeurs. Même Hitler qui, lui ; n’avaient pas les mêmes conditions de vie en direct d’aujourd’hui, sur l’échiquier planétaire et qui n’avait donc pas les mêmes opportunités technologiques, n’eût pas à piétiner à ce point des êtres humains, des hommes et des femmes, des enfants, des vieillards, pour satisfaire la mégalomanie d’un homme qui considère qu’il serait devenu le deus ex machina.
 
Comparaison n’est pas raison. Certes, hier n’est pas aujourd’hui. Pour autant, on ne peut pas se permettre, devant le monde entier ébahi et stupéfait, ce que, Vladimir Poutine s’est-il permis. Je réprouve et les méthodes utilisées et les arguments excipés par le ‘’grand vizir’’, monarque autoritariste, l’ancien ange-gardien du KGB (police secrète de la Russie). Ce qui se passe à ciel ouvert avec l’invasion de l’Ukraine est pour le moins ignominieux, ringard, anachronique et suranné.
 
‘’Non au diktat totalitaire d’un « pouvoiriste », socialo-communiste qui veut rentrer à reculons dans l’histoire du passé !’’
 

La force utilisée par Poutine contre un peuple et ses habitants est d’une laideur quasi inqualifiable. De quel droit, lorsque vous n’êtes pas content de quelque chose, vous pensez pouvoir tout vous permettre pour vous les assujettir ?  Ce monsieur, au-delà des exégèses et analyses historiales sur les relations internationales et les mutations dans les corpus constitutionnels et autres lois fondamentales, n’a aucun droit d’agir de la sorte. Qu’est-ce qui peut autoriser ce coup contre la vie, la sécurité, la tranquillité et la quiétude, le fait de disposer de soi-même ? C’est de la paranoïa, ni plus ni moins. Qu’est-ce qui lui donne le droit de faire ça ? 

Le peuple ukrainien est un peuple qui dispose de lui-même aux yeux du monde et des nations. Mais d’où vient cet acharnement ?  Non au diktat totalitaire d’un « pouvoiriste », socialo-communiste qui veut rentrer à reculons dans l’histoire du passé ! Il faut arrêter les stigmatisations. Il faut dénoncer les « complotistes » et les « insurrectionnistes », en l’espèce, c’est un complot contre d’anciens Etats russes qui se développent et qui ont pignon sur rue. La centrale Tchernobyl, pour ne citer que cette infrastructure est située en Ukraine. Il y a des enjeux stratégiques certes, ainsi que des enjeux économiques, mais rien ne justifie une telle hécatombe au motif qu’il n’a plus de mainmise sur les richesses de ces pays. Comment peut-on accepter qu’un seul homme puisse-t-il venir perturber la quiétude des gens avec des pluies d’obus sur des innocents ?
 
Le scénario a été mal élaboré. Il est apocalyptique. C’est le monde entier qui le constate et cela jette le discrédit sur une puissance mondiale qui pourrait s’en passer. Pourquoi donc ? Ou bien est-ce une volonté délibérer de vouloir apparaître ou devenir le nouveau gendarme du monde ? A tout le moins, c’est ce que ça démontre aujourd’hui en direct devant la communauté des nations. Il faut réfuter en bloc les justifications émotives et émotionnelles du maître du Kremlin et de ses comparses.
 
‘’Il est carré et ruminent de vieux schémas surannés qui remontent à l’hégémonie russe’’
 
Personne n’est dupe. Le processus d’amassement des chars, des bateaux, des avions tout au long des frontières de l’Ukraine, l’engagement, la passion qui habitait Poutine étaient des indicateurs pour la  communauté internationale sur les intentions nauséeuses et quasi génocidaires du maître de séant du Kremlin. Alors surprise ? Non point du tout. Le puzzle s’est mis en marche à dose homéopathique et quasiment sans coup férir. Au lieu de faire de beaux discours sur les théories qui régulent les relations internationales, il eût fallu que l’on fixât les yeux et pris en compte le diabolisme et le cynique des intentions de l’ancien patron du KGB. Quelqu’un qui a manipulé la constitution de son pays après deux mandats, et qui est devenu 1er ministre de Dimitri Medvedev, avant d’en reprendre les rênes et de s’autoproclamer monarque constitutionnel, est tout sauf un enfant de choeur. Quelle leçon peut-on recevoir d’un tel homme ?
 
Cela dit, le constat de ce que les yeux voient, de ce que les oreilles entendent, est choquant et affligeant. On croit rêver… et il se comporte comme si, lui ; Poutine avait raison contre l’Ukraine et contre le monde entier. Et pourtant, ni ses idées, ni les arguments qu’il excipe, ni le chapelet de récriminations qu’il psalmodie ne plaident en faveur de ses idées qui, elles ; ne sont pas la vérité incarnée. Vladimir Poutine porte certes la veste, comme tout bon citoyen du monde aujourd’hui, au quotidien ou pour la circonstance, mais au-dedans de lui, il demeure et raisonne comme un militaire. Il est carré et ruminent de vieux schémas surannés qui remontent à l’hégémonie russe dans le vaste et imposant ensemble que constituait  la défunte URSS.
 
Il est clair que l’on pourrait revenir sur l’histoire lointaine, de l’antiquité au Moyen-âge, des périodes féodales à celles de la prise de conscience et la volonté de s’affranchir, mais la réalité vécue, vue, sue, regardée et entendue par la communauté  mondiale en direct, ne peut être battue en brèche par aucun argument de ces temps anciens avec les différentes émulations et transformations de la société (russophone soviétique). Non, il s’agit moins de vouloir tronquer ou de falsifier une histoire très complexe que de ressentir du dégoût devant un tel spectacle horrible.
 
Il faut retenir, au-delà de toutes les analyses, les exégèses, les litanies que : celui qui détruit la vie des autres par le mensonge ou la force féroce pourrait peut-être, un jour, contre toute attente, voir sa propre vie être détruite par la vérité. Le mensonge c’est comme l’huile qui flotte à la surface de l’eau. A méditer.
 
 
Bamba Alex Souleymane





Inscription à la newsletter

Publicité




EN CONTINU
21/06/2022 16:26

𝐑𝐞́𝐬𝐮𝐥𝐭𝐚𝐭𝐬 𝐂𝐄𝐏𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟐 : 𝟒𝟒𝟐 𝟓𝟓𝟖 𝐚𝐝𝐦𝐢𝐬 𝐬𝐮𝐫 𝟔𝟖𝟑 𝟑𝟖𝟔 𝐜𝐚𝐧𝐝𝐢𝐝𝐚𝐭𝐬 𝐚𝐮 𝐂𝐄𝐏𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟐

CEPE 2022 :  64,76% de taux de réussite en Côte d'Ivoire contre 52,51% en 2021.
05/04/2022 17:40

Lancement du Femua 14 à Abidjan.

Le Commissaire général du festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo (#FEMUA) a annoncé cet après midi le lancement de ce festival, l'un des plus prisé en Afrique sub-saharienne. Ce sera mardi le 12 avril prochain au Sofitel Ivoire d'Abidjan.
Le Festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo est un rendez-vous annuel de musiques urbaines, et éclectiques africaines qui a pour promoteur M. Salif Traoré dit A'salfo leader voice du groupe Magic System. Plusieurs artistes de renommées continentales et mondiales ont déjà eu à prester sur le célèbre podium de ce festival dans la commune de Marcory. Il faut rappelé ici que cette aventure dure depuis 14 ans déjà.
EVN.
03/04/2022 00:49

FLASH INFO : Guinée Équatoriale

Le vice-président de la Guinée Équatoriale 🇬🇶, Teodorin Obiang Nguema accuse la Banque de France de « bloquer les transferts des investisseurs, dans le but d’asphyxier et interrompre le processus de développement de son pays ».


VIDEO A LA UNE

Inscription à la newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : M. AKA AKA GEORGES