Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter


Bouaké/Pour exiger le paiement des primes/ Des travailleurs paralysent les services du ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique

Rédigé par Kouassi Norbert dit Norbert Nkaka Koffi le Jeudi 9 Mai 2024 à 14:53 | Lu 311 fois


Les travailleurs au ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique ne sont pas contents de la tutelle. Ils l'ont signifié depuis le mercredi 8 mai en paralysant tous les services rattachés. Ces travailleurs qui observent 72 heures d'arrêt de travail exigent le paiement sans délai, de leurs primes bloqués depuis plusieurs mois.


Les travailleurs du Mesrc de Bouaké ont débrayé
Les travailleurs du Mesrc de Bouaké ont débrayé
Depuis le mercredi 8 mai, des travailleurs ont lancé une grève de 72 heures. Ceux-ci réclament le paiement des heures supplémentaires. Un arrêt de travail que les premiers responsables ont vu venir, d'autant que deux semaines avant, les instigateurs de ce soulèvement avaient adressé une lettre de préavis de grève à leur tutelle. Les membres de l'intersyndicale du personnel administratif et technique du ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique (Ipat-Mers) ont indiqué que deux semaines après avoir prévenu leur hiérarchie de cette grève, comme le stipule les textes du code du travail, c'est toujours un silence de mépris. Aucune suite favorable ne leur a été accordée. En tout cas lors d'une conférence de presse tenue le mercredi 08 mai dans un complexe hôtelier de Bouaké, le premier responsable de ce syndicat, Gapea Emerson, n'a pas mâché ses mots.. " Nous avons envoyé un préavis de grève à l'administration du 23 avril au 07 mai 2024 soit deux semaines avant. Nous les avions averti que si rien n'est fait, nous allions entrer en grève. Mais cela a buté contre un mur d'indifférence et rien n'a été fait. Les heures supplémentaires ne sont pas payés. Or les structures sous tutelles du ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique ont un budget pour ça. Ce qui choque le plus c'est que, étant donné qu'il n'y a pas de grille de répartition, les responsables des structures payent ce qu'ils veulent selon leurs humeurs et à la tête du concerné. Nous avons donc décidé d'initier cette grève à travers l'arrêt des travaux à l'université Alassane Ouattara du 08 au 10 mai. Si à la suite rien n'est fait, nous nous garderons le droit d'entrer en grève illimitée ", a t il menacé. Pour l'heure, tous les services sont fermés( bibliothèque, service scolarité, les ressources humaines, la comptabilité et bien d'autres) à l'exception des centres de santé sein des universités pour offrir quelques soins. " Nous ne voulons pas que notre argent soit caché dans des caisses noires car nous savons qu'il y'a des ressources mais qui sont mal reparties", a-t-il dénoncé, révélant que le salaire minimum interprofessionnel garanti(Smig) n'est pas du tout respecté par les structures de leur ministère et cela en dépit du décret n°2022-986 du 21 décembre 2022 portant revalorisation du Smig de 60 000 francs à 75 000 francs cfa lequel est entré en vigueur le 1er janvier 2023, sans oublier l'arrêté n°0050/MEPS/CAB du 19 mai 2023 augmentant les salaires minima catégoriel de 12% pour le traitement des agents exerçant une fonction administrative et de 14% pour les ouvriers. Malheureusement, le constat est qu'aucune structure sous tutelle du ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique ne l'applique. L'intersyndicale du personnel administratif et technique du ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique (IPAT-MERS) est une organisation qui revendique plus de 1500 membres présents à travers les universités, crou, centres de recherches et laboratoires sur l'étendue du territoire national.

Correspondance particulière





Microsoft365 for Business

Inscription à la newsletter

Publicité





EN CONTINU
26/02/2023 08:53

Pierre Palmade a été victime d’un AVC

Pierre Palmade a été victime d’un AVC à l’hôpital Paul-Brousse de Villejuif (Val-de-Marne) ce samedi, selon nos informations. Le pronostic vital de l’humoriste n’est pas engagé. Il a été transféré à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre. Le comédien est assigné à résidence, avec port d’un bracelet électronique, dans un service d’addictologie de l’hôpital Paul-Brousse de Villejuif depuis sa mise en examen pour « homicide et blessures involontaires ».
19/01/2023 01:29

Ange Kessi a fait ses adieux à l’armée Ivoirienne

Le Commissaire du Gouvernement Ange Kessi a fait ses adieux à l’armée Ivoirienne ce jour, mercredi 18 janvier 2023, prenant ainsi sa retraite après plusieurs années de bons et loyaux services à la nation.
06/01/2023 22:08

Mali/ Assimi Goita accorde la grâce présidentielle aux 49 soldats ivoiriens détenus depuis juillet 2022



Télé4all - La Télé pour tous

Inscription à la newsletter

Publicité

LES PLUS RECENTES

Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : M. AKA AKA GEORGES


Galerie
CAN 2023 : Stade de la paix de Bouaké
CAN 2023 : Stade de la paix de Bouaké
IMG-20240211-WA0217
IMG-20240211-WA0216
IMG-20240211-WA0209
IMG-20240211-WA0208