Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter


CEDEAO: 4 coups d'état en 17 mois, les causes que les chefs d'états refusent d'assumer

Rédigé par Jean Calvin Koutouan le Mardi 25 Janvier 2022 à 12:17 | Lu 1142 fois


Les chiffres font sursauter. Sauf qu’ils traduisent tristement la situation alarmante dans laquelle se trouve la démocratie dans la sous-région Ouest-Africaine. 4 coups d’état militaires en 17 mois, d’Août 2020 à Janvier 2022.
19 Août 2020, renversement d'Ibrahim Boubacar Keïta au Mali, 24 Mai 2021, les putschistes Maliens menés par Assimi Goïta récidivent et évincent la transition civile incarnée par Bah Ndaw et Moctar Ouane. 05 Septembre 2021, Alpha Condé est déposé en Guinée-Conakry par Mamady Doumbouya et ce Lundi 24 Janvier, Paul-Henri Sandaogo Damiba s'emparait du pouvoir au Burkina Faso, mettant ainsi fin au régime de Rock Marc Kaboré.



 
Les militaires sont de plus en plus enclins à sortir des casernes pour s’imposer en arbitres dans les arènes politiques. Mali, Guinée-Conakry, et plus récemment ce 24 Janvier, le Burkina Faso. Comment interpréter cette résurgence des putschs au sein de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ? Les causes de l’instabilité sont pourtant évidentes.
 
Tripatouillage des constitutions, instabilité sécuritaire persistante, refus d’engager des processus de réconciliation sincères… Seulement, les chefs d’états de la région semblent faire l’effort de ne pas voir ce qui est pourtant visible. A quand un sommet pour jeter les bases d’une gestion véritablement démocratiques des états, qui imposerait une charte contraignante capable d’éviter au maximum les frustrations ?
Le Mali, la Guinée-Conakry et le Burkina Faso pourraient n’être que des avertissements.
RA





Inscription à la newsletter

Publicité




EN CONTINU
21/06/2022 16:26

𝐑𝐞́𝐬𝐮𝐥𝐭𝐚𝐭𝐬 𝐂𝐄𝐏𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟐 : 𝟒𝟒𝟐 𝟓𝟓𝟖 𝐚𝐝𝐦𝐢𝐬 𝐬𝐮𝐫 𝟔𝟖𝟑 𝟑𝟖𝟔 𝐜𝐚𝐧𝐝𝐢𝐝𝐚𝐭𝐬 𝐚𝐮 𝐂𝐄𝐏𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟐

CEPE 2022 :  64,76% de taux de réussite en Côte d'Ivoire contre 52,51% en 2021.
05/04/2022 17:40

Lancement du Femua 14 à Abidjan.

Le Commissaire général du festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo (#FEMUA) a annoncé cet après midi le lancement de ce festival, l'un des plus prisé en Afrique sub-saharienne. Ce sera mardi le 12 avril prochain au Sofitel Ivoire d'Abidjan.
Le Festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo est un rendez-vous annuel de musiques urbaines, et éclectiques africaines qui a pour promoteur M. Salif Traoré dit A'salfo leader voice du groupe Magic System. Plusieurs artistes de renommées continentales et mondiales ont déjà eu à prester sur le célèbre podium de ce festival dans la commune de Marcory. Il faut rappelé ici que cette aventure dure depuis 14 ans déjà.
EVN.
03/04/2022 00:49

FLASH INFO : Guinée Équatoriale

Le vice-président de la Guinée Équatoriale 🇬🇶, Teodorin Obiang Nguema accuse la Banque de France de « bloquer les transferts des investisseurs, dans le but d’asphyxier et interrompre le processus de développement de son pays ».


VIDEO A LA UNE
Paris - Le président de la CEI rencontre la diaspora ivoirienne de France
Publié par Junior Gnapié le 19/10/2022 à 01:23

Inscription à la newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : M. AKA AKA GEORGES