Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter

Intervention militaire de la CEDEAO contre le Mali : Vers un affrontement indirect entre la France et la Russie ?

Rédigé par Jean Calvin Koutouan le Mardi 11 Janvier 2022 à 19:18 | Lu 422 fois



En réponse à la menace de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) de faire intervenir sa force en attente au Mali, la junte au pouvoir à Bamako, dirigée par le Colonel Assimi Goïta a très vite réagi hier Lundi 10 Janvier, pour rassurer les populations Maliennes.










Dans un communiqué rendu public, les autorités de transition invitaient ‘’les populations au calme et à la retenue. Face à toute éventualité de déploiement des forces étrangères contre notre pays, le Gouvernement du Mali appelle les Forces de Défense et de sécurité, ainsi que la population, à redoubler de vigilance et à rester mobilisées…’’. Face au risque d’agression des armées de la sous-région, le Mali dont les forces militaires sont durement éprouvées par 9 ans de lutte contre l’insurrection islamiste, promet d’être balayé par la puissance de feu adverse en cas d’intervention.
 
Mais, en cas de concrétisation du projet d’intervention militaire de l’instance sous-régionale, la junte dirigée par Assimi Goïta espère sans doute bénéficier de l’appui indirect de Moscou, dont la coopération technique sur le plan militaire, a récemment permis au Mali d’acquérir du matériel de pointe. Si les sanctions ont été aussi sévères contre Bamako, ceci s’explique en partie par l’entêtement des autorités militaires à vouloir recourir à l’expertise des mercenaires de Wagner pour combattre les groupes djihadistes. Ni la France, ni les partenaires Occidentaux du Mali, tout autant que les états de la CEDEAO, n’ont digéré cet affront imposé par la junte avec l’arrivée effective des mercenaires Russes.
 
Cependant, si elle doit déployer sa force en attente au Mali pour y faire respecter sa volonté de voir le pays retourner rapidement à l’ordre constitutionnel, la CEDEAO pourra sans doute compter sur le soutien logistique de la France et de l’Union Européenne qui viennent ce Mardi 11 Janvier d’apporter leur caution aux mesures prises par la CEDEAO contre le Mali.
 
Le schéma semble surréaliste pour l’heure. Pourtant, en cas de persistance des tensions, le Mali pourrait devenir le premier champ d’affrontement indirect entre la France, désireuse de conserver son influence sur son précarré, et la Russie qui lorgne l’opportunité d’une éviction de l’Occident dans cet espace géopolitique.
R.A



Inscription à la newsletter

Publicité




EN CONTINU
23/01/2022 14:03

Tirs entendus à Ouaga: Le Gouvernement rassure (Communiqué)

Tirs entendus à Ouaga: Le Gouvernement rassure (Communiqué)

Des informations véhiculées dans les réseaux sociaux tendent à faire croire à une prise de pouvoir par l’armée en ce jour 23 janvier 2022.

Le gouvernement tout en reconnaissant l’effectivité de tirs dans certaines casernes dément ces informations et appelle les populations à rester sereines. Il réaffirme sa confiance à notre armée qui demeure républicaine.

Force et courage à nos Forces de défense et de sécurité (FDS) et Volontaires pour
la défense de la patrie (VDP).

23/01/2022 13:59

Urgent/ Burkina Faso: Tirs entendus dans plusieurs casernes

Urgent/ Burkina Faso: Tirs entendus dans plusieurs casernes
Depuis ce Dimanche 23 Janvier à l'aube, des tirs sont entendus dans plusieurs quartiers stratégiques de la capitale Burkinabè abritant des casernes militaires. De source sûre sur place, les tirs continuent au moment où nous mettons sous presse.
17/01/2022 21:52

Mamadou Traoré, proche de Guillaume Soro, déféré à la MACA pour "diffusion de fausses informations"

Selon le communique de GÉNÉRATIONS & PEUPLES SOLIDAIRES du 17 Janvier 2022 Générations et Peuples Solidaires (GPS), M. TRAORE MAMADOU, membre du Comité d’Orientation et de Coordination (COC) de GPS, arrêté le 14 janvier 2022, a été inculpé ce jour, pour les chefs d'accusation suivants :
  • Diffusion de fausses informations tendant à faire croire qu'une atteinte aux personnes va être commise ;
  • Manoeuvre de nature à jeter le discrédit sur les Institutions et leur fonctionnement ;
  • Commission d'actes non approuvés par le Gouvernement et de nature à exposer des Ivoiriens à subir des représailles ;
  • Incitation à commettre des actes terroristes non suivie d'effet.
M. TRAORE Mamadou a été déféré ce lundi 17 janvier 2022 et placé en détention préventive à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA) dans l’attente de son jugement. 


VIDEO A LA UNE
Josey Priscille en concert à l'espace Venise à Paris - Sarcelle
Publié par Abidjan4all le 20/01/2022 à 02:45

Inscription à la newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : Junior Gnapié