Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter


Menace d’intervention militaire au Mali : La CEDEAO en train de faire du bluff ?

Rédigé par Jean Calvin Koutouan le Lundi 10 Janvier 2022 à 13:52 | Lu 131 fois


Entre le Mali et la CEDEAO, la hache de guerre est résolument déterrée. Ce Dimanche 09 Janvier, les chefs d’états membres de l’institution sous-régionale, ont adopté lors d’un sommet extraordinaire à Accra, un train de sanctions particulièrement sévères contre le Mali, dont un embargo économique dans le but de contraindre les autorités de transition à Bamako à renoncer à leur chronogramme fixé pour le retour à l’ordre constitutionnel.


A cela, il faut ajouter cette autre mesure décidée par l’institution sous-régionale dont les effets collatéraux pourraient conduire à une crise sans précédent en Afrique de l’Ouest. La préparation d’une Force en attente qui aura vocation de se déployer au Mali. Les dirigeants de la sous-région veulent sortir les muscles face à une armée Malienne exsangue après 9 années de lutte contre l’insurrection djihadiste. Mais, ont-t-ils véritablement les moyens d’intimider Bamako militairement ?
 
Les armées de la sous-région, on le sait sont réputées pauvres en équipements, avec des effectifs insuffisants et parfois mal formés. Comment imaginer que dans de telles conditions, alors que la sécurisation de leurs frontières constitue de très loin une priorité absolue, les états de la sous-région puissent envisager une intervention directe au Mali ? La question se pose d’autant plus que la menace djihadiste tend à se répandre dans l’espace sous-régional avec la création de nouveaux foyers de tension en Côte d’Ivoire, au Togo ou encore au Bénin.
 
Si les sanctions économiques qui consistent en un gel des avoirs de l’état Malien à la BCEAO et à la fermeture des frontières devraient provoquer très vite l’étranglement de l’économie Malienne fortement vulnérable, la menace militaire quant à elle relève beaucoup plus du bluff.
R.A





Inscription à la newsletter

Publicité




EN CONTINU
21/06/2022 16:26

𝐑𝐞́𝐬𝐮𝐥𝐭𝐚𝐭𝐬 𝐂𝐄𝐏𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟐 : 𝟒𝟒𝟐 𝟓𝟓𝟖 𝐚𝐝𝐦𝐢𝐬 𝐬𝐮𝐫 𝟔𝟖𝟑 𝟑𝟖𝟔 𝐜𝐚𝐧𝐝𝐢𝐝𝐚𝐭𝐬 𝐚𝐮 𝐂𝐄𝐏𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟐

CEPE 2022 :  64,76% de taux de réussite en Côte d'Ivoire contre 52,51% en 2021.
05/04/2022 17:40

Lancement du Femua 14 à Abidjan.

Le Commissaire général du festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo (#FEMUA) a annoncé cet après midi le lancement de ce festival, l'un des plus prisé en Afrique sub-saharienne. Ce sera mardi le 12 avril prochain au Sofitel Ivoire d'Abidjan.
Le Festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo est un rendez-vous annuel de musiques urbaines, et éclectiques africaines qui a pour promoteur M. Salif Traoré dit A'salfo leader voice du groupe Magic System. Plusieurs artistes de renommées continentales et mondiales ont déjà eu à prester sur le célèbre podium de ce festival dans la commune de Marcory. Il faut rappelé ici que cette aventure dure depuis 14 ans déjà.
EVN.
03/04/2022 00:49

FLASH INFO : Guinée Équatoriale

Le vice-président de la Guinée Équatoriale 🇬🇶, Teodorin Obiang Nguema accuse la Banque de France de « bloquer les transferts des investisseurs, dans le but d’asphyxier et interrompre le processus de développement de son pays ».


VIDEO A LA UNE

Inscription à la newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : M. AKA AKA GEORGES