Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter


Un proche d'Affi en colère contre le gouvernement après l'exclusion de certains acteurs clés du dialogue politique

Rédigé par Jean Calvin Koutouan le Lundi 20 Décembre 2021 à 22:46 | Lu 918 fois


Ouvert le 16 Décembre dernier, le dialogue politique entre le gouvernement Ivoirien et son opposition, continue de susciter des grincements de dents. Après Mamadou Traoré, proche de Guillaume Soro et Charles Blé Goudé qui dénoncent le caractère exclusif de ce dialogue, ce Lundi, ce fut au tour d'Alfred Guemene, vice-président du FPI de s'insurger contre les critères d'organisation de ces discussions. Le dialogue inclusif, voilà ce qu'il exige au gouvernement. L'intégralité de son analyse qu'il nous transmettait ci-dessous:


DIALOGUE POLITIQUE OU CAUSERIE AU COIN DU FEU ? Chacun se souvient. Sous le règne du président Houphouet qui avait fait du dialogue un de ses principaux instruments de gouvernance, les ivoiriens étaient coutumiers du "conseil national". Qui était un cadre institutionnel où toutes les forces vives de la nation se retrouvaient pour réfléchir, faire des diagnostiques sans complaisance du fonctionnement de l'État, et faire des suggestions au chef de l'État dans le sens de la résolution des grands problèmes du moment. Et la Côte d'Ivoire s'en portait bien mieux. C'est dans cette trajectoire qu'au regard de la crise post-électorale qui a défiguré la Côte d'ivoire, le FPI et son président ont proposé un conseil national, en terme d'"Etats Généraux de la République". Qui aurait vocation à créer les conditions consensuelles d'un "vivre ensemble", et de la genèse d'une société moderne et véritablement démocratique. Après avoir qualifié cette lumineuse proposition d'<>, le président de la république a cru devoir instaurer un "dialogue politique"exclusivement réservé à certains partis politiques. Avec un ordre du jour étrangement étriqué, ignorant la plupart des préoccupations des ivoiriens. Certes la question électorale reste une préoccupation non négligeable, au regard des conséquences désastreuses des consultations électorales de la dernière décennie. Mais elle ne saurait occulter les lancinantes questions liées à la cherté de la vie, à la sécurité, à l'éducation, à la santé et à l'habitat. C'est pourquoi, l'organisation du dialogue politique dans son format actuel ne peut emporter notre adhésion, même si nous en acceptons le principe. D'autant que les forces politiques qui y sont privilégiés ont fait la preuve de leur incapacité à promouvoir la paix et le vivre ensemble dans ce pays. Et qu'elles sont disqualifiées pour représenter le corpus social ivoirien qui aurabonde de compétences avérées, et qui est mieux qualifiée pour faire valoir et défendre ses intérêts. De sorte que nous exigeons l'intégration des autres forces vives de la nation. Pour un véritable dialogue inclusif, insusceptible de provoquer des vagues de contestations ultérieures.





Inscription à la newsletter

Publicité




EN CONTINU
21/06/2022 16:26

𝐑𝐞́𝐬𝐮𝐥𝐭𝐚𝐭𝐬 𝐂𝐄𝐏𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟐 : 𝟒𝟒𝟐 𝟓𝟓𝟖 𝐚𝐝𝐦𝐢𝐬 𝐬𝐮𝐫 𝟔𝟖𝟑 𝟑𝟖𝟔 𝐜𝐚𝐧𝐝𝐢𝐝𝐚𝐭𝐬 𝐚𝐮 𝐂𝐄𝐏𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟐

CEPE 2022 :  64,76% de taux de réussite en Côte d'Ivoire contre 52,51% en 2021.
05/04/2022 17:40

Lancement du Femua 14 à Abidjan.

Le Commissaire général du festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo (#FEMUA) a annoncé cet après midi le lancement de ce festival, l'un des plus prisé en Afrique sub-saharienne. Ce sera mardi le 12 avril prochain au Sofitel Ivoire d'Abidjan.
Le Festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo est un rendez-vous annuel de musiques urbaines, et éclectiques africaines qui a pour promoteur M. Salif Traoré dit A'salfo leader voice du groupe Magic System. Plusieurs artistes de renommées continentales et mondiales ont déjà eu à prester sur le célèbre podium de ce festival dans la commune de Marcory. Il faut rappelé ici que cette aventure dure depuis 14 ans déjà.
EVN.
03/04/2022 00:49

FLASH INFO : Guinée Équatoriale

Le vice-président de la Guinée Équatoriale 🇬🇶, Teodorin Obiang Nguema accuse la Banque de France de « bloquer les transferts des investisseurs, dans le but d’asphyxier et interrompre le processus de développement de son pays ».


VIDEO A LA UNE
Paris - Le président de la CEI rencontre la diaspora ivoirienne de France
Publié par Junior Gnapié le 19/10/2022 à 01:23

Inscription à la newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : M. AKA AKA GEORGES