Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter


​Soldats Maliens massacrés à Mondoro : Pourquoi la France n’a pas secouru l’armée Malienne…

Rédigé par Jean Calvin Koutouan le Samedi 5 Mars 2022 à 07:11 | Lu 209 fois


Le camp militaire de Mondoro, dans le centre du Mali, a été la cible ce Vendredi 05 Mars d’une violente attaque terroriste faisant au moins 27 morts dans les rangs de l’armée Malienne. D’après un bilan fourni par l’état-major des Forces Armées Maliennes (FAMA), outre les décès confirmés, l’on dénombre 7 soldats portés disparus, 33 blessés dont 21 cas graves.







 
Toujours de source militaire Malienne, 70 assaillants auraient été neutralisés pendant et au cours du ratissage qui a suivi l’attaque. Dans un communiqué officiel, la présidence du Mali décrétait ‘’Un deuil national de trois jours à compter du Samedi 05 Mars à zéro heure… sur toute l’étendue du territoire national en hommage aux éléments des forces armées et de sécurité tombés ce jour, Vendredi 04 Mars dans la localité de Mondoro, suite à une attaque terroriste’’.
 
 
Le Mali est sous le choc et le bilan pourrait bien s’alourdir. A l’écart des opérations de lutte contre le djihadisme au Mali conformément à la volonté de l’état Malien réitérée avec insistance le 18 Février de la voir se retirer ‘’sans délai’’, la force Barkhane de l’armée Française, assure selon une information de l’Agence France Presse (AFP) relayée par francetvinfo.fr, que ‘’les forces armées Maliennes n’ont pas demandé l’appui de la force Barkhane. Le camp de Mondoro se trouve dans une zone où il a été demandé à Barkhane de ne pas opérer, sans doute en raison de la présence de mercenaire de Wagner’’.
 
Visiblement engagés aux côtés des soldats Maliens sur le front anti-djihadiste, les mercenaires Russes de Wagner dont l’activité au Mali est signalée depuis plusieurs mois par des sources diplomatiques Occidentales, peinent à rendre effective la volonté de la junte au pouvoir de s’offrir des résultats spectaculaires dans la reconquête du territoire Malien dans les régions du centre et du nord du pays. Et ce, en dépit des équipements lourds dont Bamako a récemment bénéficié de la part de la Fédération de Russie au titre de la coopération militaire qui lie les deux pays.
R.A




Inscription à la newsletter

Publicité




EN CONTINU
05/04/2022 17:40

Lancement du Femua 14 à Abidjan.

Le Commissaire général du festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo (#FEMUA) a annoncé cet après midi le lancement de ce festival, l'un des plus prisé en Afrique sub-saharienne. Ce sera mardi le 12 avril prochain au Sofitel Ivoire d'Abidjan.
Le Festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo est un rendez-vous annuel de musiques urbaines, et éclectiques africaines qui a pour promoteur M. Salif Traoré dit A'salfo leader voice du groupe Magic System. Plusieurs artistes de renommées continentales et mondiales ont déjà eu à prester sur le célèbre podium de ce festival dans la commune de Marcory. Il faut rappelé ici que cette aventure dure depuis 14 ans déjà.
EVN.
03/04/2022 00:49

FLASH INFO : Guinée Équatoriale

Le vice-président de la Guinée Équatoriale 🇬🇶, Teodorin Obiang Nguema accuse la Banque de France de « bloquer les transferts des investisseurs, dans le but d’asphyxier et interrompre le processus de développement de son pays ».
03/04/2022 00:02

FLASH INFO : Ukraine

► Les autorités ukrainiennes ont annoncé que la région de Kiev est entièrement sous leur contrôle, ce samedi. Plus tôt dans la journée, un conseiller présidentiel ukrainien a estimé que les forces russes opèrent un « retrait rapide » des régions de Kiev et Tchernihiv, dans le nord de l'Ukraine, et ont pour objectif de « prendre pied dans l'est et le sud ». (rfi.fr)


VIDEO A LA UNE

Inscription à la newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : M. AKA AKA GEORGES