Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter

Côte d'Ivoire : Quid du retour de Laurent Gbagbo ?

Rédigé par Abidjan4all le Mercredi 16 Juin 2021 à 22:11 | Lu 211 fois


Depuis près de trente ans, la vie politique Ivoirienne est rythmée par l'épopée des trois mousquetaires que sont M. Henri Konan Bédié, M. Alassane Ouattara et M. Laurent Gbagbo.


Un homme déploie le drapeau ivoirien pour le retour au pays de partisans de l'ex-président Laurent Gbagbo après dix ans d'exil, le 30 avril 2021 à Abidjan.  Crédit Photo : SIA KAMBOU
Un homme déploie le drapeau ivoirien pour le retour au pays de partisans de l'ex-président Laurent Gbagbo après dix ans d'exil, le 30 avril 2021 à Abidjan. Crédit Photo : SIA KAMBOU
L'évènement de la semaine et des jours qui suivront est et sera le retour au pays, le retour dans l'arène politique de l'ex-Président Laurent Gbagbo, éloigné depuis dix ans de la terre de ses ancêtres, reclus à la CPI en raison du contentieux électoral qui l'a opposé à l'actuel Président de la République M. Alassane Ouattara associé à l'époque à M. Henri Konan Bédié, lui-même aujourd'hui en alliance avec M. Laurent Gbagbo. Quel film !
Ce contentieux, on s'en souvient, avait mis le feu aux poudres et occasionné selon les chiffres officiels 3.000 morts. Quel gâchis !

Au bout d'un procès historique, qui a fait couler tant de salive et d'encre, l'inculpé est reconnu non coupable et donc lavé des accusations à lui collées. Le croyant dirait Alléluia ! Tout est bien qui finit bien, parce que justice a été rendue et nous pouvons passer à autre chose. 
Malheureusement ou heureusement, c'est selon, nous ne passerons pas aussi facilement à autre chose, rien qu'à observer la guerre des chapelles autour de ce retour. C'est la foire aux enchères, aux défis multiformes, comme si le pays n'avait pas assez souffert et ne souffrait pas assez. 

Aurions-nous droit à un autre épisode de ce mélodrame ?
Qu'aurions-nous espéré de l'onde de choc de ce retour souhaité par tous ceux qui appellent à la réconciliation nationale ?
A notre humble avis, le premier à donner un signal fort aux Ivoiriens et à la communauté internationale, demeure M. Laurent Gbagbo. Il lui appartient dès son retour, de poser les actes forts qui vont dans le sens de l'apaisement. Il devra comprendre, dans son propre intérêt et dans celui de ses partisans, qu'il n y aura pas de match retour au sens revanchard du terme, dans la mesure où le championnat a pris fin. Les populations attendent une toute autre partie. Il devra comprendre que s'il a un défi à relever au soir de sa carrière politique, c'est d'œuvrer corps et âme à l'enracinement de la démocratie comme il l'a fait pour la réinstauration du pluralisme.
Ici, il peut être utile à la nouvelle génération par un coaching républicain. Il est bien temps pour lui de ranger les crampons, comme il en est de même pour son allié de circonstance, M. Henri Konan Bédié. Les anciens disaient " Panta rhei ", autrement dit " Toutes les choses coulent ". Le temps a définitivement fait son œuvre. Il faut humblement en prendre acte. 
Tous deux doivent acter le fait que M. Alassane Ouattara a définitivement raflé la mise du tournoi. Du dernier de la classe, il en est devenu le premier, parce que mieux structuré et mieux doté en instinct de conservation. 

Le second à avoir une grande responsabilité dans les jours et mois à venir, est incontestablement l'actuel Chef de l'Etat. Il devra mériter sa fonction de garant de la République. Autrement dit sortir du clanisme et du tribalisme qui sont les marques déposées de son régime. C'est à cette condition qu'il pourra confondre ses détracteurs et s'offrir une heureuse porte de sortie après le forcing du 3ème mandat anticonstitutionnel.

La réconciliation se fera parce qu'il le voudra, ou la réconciliation ne se fera pas parce qu'il l'aura voulu. La balle est dans son camp dans la mesure où c'est celui qui gouverne qui a toutes les initiatives. Il a à choisir entre continuellement brandir le trophée au risque de le faire voler, ou le ranger.

En un mot comme en cent, que ce retour puisse favoriser la mise à la retraite des trois mousquetaires, tout en favorisant l'émergence de la bonne graine, l'émergence d'une nouvelle élite politique, celle capable de relever les défis des temps nouveaux. 

Gnêrèwolloh


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 30 Juin 2021 - 14:35 M. Laurent Gbagbo : Le sens d'une popularité





Publicité

Inscription à la newsletter

EN CONTINU
27/09/2021 22:45

Côte d'Ivoire - Nécrologie : Décès du Ministre Appiah Kabran

Kabran Appiah, ancien ministre, est un homme politique de Côte d'Ivoire, signataire de la Charte du CNRD. Il est actuellement parlementaire.
07/09/2021 00:22

La légende du foot Pélé opéré

Hospitalisée depuis six jours à Sao Paulo, la légende brésilienne du football a été opérée d'une tumeur au colon. Le «Roi» Pelé entend bien «affronter ce match avec le sourire aux lèvres».
05/09/2021 15:36

Guinée Conacry : Push militaire, le président Condé aux mains des mutins

La situation en Guinée Conakry semble en faveur des pushistes. Selon des images vidéos reçues, l'armée a pris le président Condé. La situation semble définitivement échapper au pouvoir du professeur.


VIDEO A LA UNE

Inscription à la newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Mobile
Newsletter

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris France
- Téléphone : 0773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : 822669164 00029
- Nom du directeur de publication : Junior Gnapié