Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter


Littérature : Alpha Blondy l’artiste mythique reggae Ivoirien immortalisé à travers un livre mémoire.

Rédigé par Edithe Valerie Nguekam le Mercredi 30 Mars 2022 à 18:26 | Lu 187 fois


Plus de 300 pages pour retracer l’histoire d’une trajectoire riche de plus de 40 ans du reggae ivoirien avec pour acteur majeur Alpha Blondy artiste mythique et précurseur de ce style musical en Afrique de l’Ouest. C’était à l’occasion de la dédicace lundi 28 mars dernier au Palais de la culture d’Abidjan, devant un parterre impressionnant d’hommes de lettres, d’artistes d’autorités administratives et politiques de la capitale économique ivoirienne Un ouvrage co- écrit par Alex Kiprè, Tiburce Koffi avec la collaboration de Luc N’Ko édité par les éditions Eburnie.


C’est une soirée pas comme les autres que la salle Kodjo Ebouclé a vécu au ce , lundi 28 mars dernier. Dans la salle, un cocktail d’hommes de lettres, des personnalités du monde musicale, et politique,  et des curieux. « Alpha Blondy et la Galaxie reggae ivoirienne » tome 1 est un ouvrage  encyclopédique de près de 300  pages décliné en 5 tomes. Sobre et enrichissante cérémonie de dédicace à la salle Kodjo Ebouclé du palais de la culture Bernard Dadié de Treichville. Les amateurs de lecture ont  ainsi répondu à l’invitation de Tiburce Koffi et Michel Alex Kipré, deux écrivains à la belle plume.
«Alpha Blondy et la galaxie reggae ivoirienne » est  une oeuvre qui retrace 40 ans d’histoire de l’univers reggae en Côte d’Ivoire  avec pour acteur majeur l’artiste reggae africain de tous les temps  Alpha Blondy, présent dans la salle  et au grand bonheur des "jahmen" et autres amateurs de ce style musical.  «  C’est un très grand honneur qui est fait à la musique reggae. Que Dieu fasse en sorte que plusieurs autres artistes jeunes ivoiriens embrassent ce style musical. Nous avons une mission et cette mission est de donner du bonheur, du plaisir  à toutes  les personnes éprises d’amour et de justice et de paix. » a t’il témoigné.
 
L’artiste a ajouté avec beaucoup d’émotions que c’est la plus grande reconnaissance que l’on ai fait sur sa personne.  D’autres musiciens reggae ont également donné leur ressenti fasse à cet impressionnant chef-d'œuvre littéraire  qui vient ainsi reconnaître l’immense travail abat par les artistes reggae ivoirien en Afrique. « Merci à tous ces écrivains qui ont pensé à la musique ivoirienne en générale et particulièrement à la musique reggae , merci au clin d'œil fait sur ma personne par les auteurs»  a souligné  avec reconnaissance l’artiste reggae Fadal Dey.

  Devoir de mémoire

Le reggae prend sa source en Jamaïque,  mais sa mère nourricière est en Afrique. Si pour la maison d’édition  un challenge d’avoir fait sortir ce livre,  pour Tiburce Koffi l’un des co-auteurs ce  projet du livre il l’a vécu comme plus qu’un devoir, un  sacerdoce. «  j’ai le sentiment d’avoir fait une longue course et d’être arrivé à la fin ce n’était pas évident. J’ai vécu l’écriture de ce livre comme une épopée  intellectuelle , un devoir  spirituel, un hommage à tous ces artistes que j’ai eu le privilège de connaître, d’écouter, j’ai joué avec pas mal d'entre eux » a t’il révélé.
C'est un travail de longue haleine qui a été produit, des recherches sur plus de 20 ans,  et un devoir de mémoire que les auteurs pensent avoir rempli et demande au reste de la société de faire la leur. Il faut souligner ici que cet ouvrage n’est qu’un don d’un livre qui en compte 5 et qui doivent tous être édités..
 
 La ministre de la culture Mme Harlette Badou présente à cette cérémonie n’a pas manqué de marquer son satisfecit pour ce devoir de mémoire  et surtout a rassuré les auteurs de l’implication de son département ministériel pour la suite. « Je voudrais rassurer ici M. Tiburce Koffi  que j’ai écouté attentivement  de l’accompagnement que l’Etat devrait apporter à tous ces auteurs, à tous ces écrivains, et surtout à l’industrie du livre de la lecture et de l’édition. Je voudrais lui signifier l’engagement du gouvernement et surtout de mon ministère à accompagner ces efforts et aider à une véritable industrie du livre et de lecture en Côte d’Ivoire »
1600 pages de la musique ivoirienne ainsi mise à la disposition des citoyens, des musicologues et de tous les férus de la chose musicale africaine. Il est disponible dans toutes les librairies de la ville.
Edithe Valerie Nguekam.





Inscription à la newsletter

Publicité




EN CONTINU
21/06/2022 16:26

𝐑𝐞́𝐬𝐮𝐥𝐭𝐚𝐭𝐬 𝐂𝐄𝐏𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟐 : 𝟒𝟒𝟐 𝟓𝟓𝟖 𝐚𝐝𝐦𝐢𝐬 𝐬𝐮𝐫 𝟔𝟖𝟑 𝟑𝟖𝟔 𝐜𝐚𝐧𝐝𝐢𝐝𝐚𝐭𝐬 𝐚𝐮 𝐂𝐄𝐏𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟐

CEPE 2022 :  64,76% de taux de réussite en Côte d'Ivoire contre 52,51% en 2021.
05/04/2022 17:40

Lancement du Femua 14 à Abidjan.

Le Commissaire général du festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo (#FEMUA) a annoncé cet après midi le lancement de ce festival, l'un des plus prisé en Afrique sub-saharienne. Ce sera mardi le 12 avril prochain au Sofitel Ivoire d'Abidjan.
Le Festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo est un rendez-vous annuel de musiques urbaines, et éclectiques africaines qui a pour promoteur M. Salif Traoré dit A'salfo leader voice du groupe Magic System. Plusieurs artistes de renommées continentales et mondiales ont déjà eu à prester sur le célèbre podium de ce festival dans la commune de Marcory. Il faut rappelé ici que cette aventure dure depuis 14 ans déjà.
EVN.
03/04/2022 00:49

FLASH INFO : Guinée Équatoriale

Le vice-président de la Guinée Équatoriale 🇬🇶, Teodorin Obiang Nguema accuse la Banque de France de « bloquer les transferts des investisseurs, dans le but d’asphyxier et interrompre le processus de développement de son pays ».


VIDEO A LA UNE

Inscription à la newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : M. AKA AKA GEORGES