Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter


Sur la liste des hommes à abattre, comment ce proche de Soro a échappé à la mort en 2002

Rédigé par Jean Calvin Koutouan le Lundi 20 Décembre 2021 à 04:02 | Lu 284 fois


De retour de Gagnoa où il effectuait un séjour de 48 heures dans le cadre des obsèques d'un aîné à lui, Amidou Traoré, Mamadou Traoré, conseiller spécial de l'ex chef du parlement, Guillaume Soro, révélait une anecdote datant de Décembre 2002, au cours de laquelle il a échappé à la mort.


Il raconte avoir échappé à la mort en tentant de rallier sa base à l'époque de la rébellion, Boundiali, après avoir exfiltré le défunt en question, alors gendarme en fonction. Il explique: "Je me souviens qu'en Décembre 2002,c'est moi qui ai fait sortir sa famille de Boundiali pour l'accompagner à Adiaké où il venait d'être affecté en tant que proviseur du lycée de cette localité. C'était un grand risque que j'avais pris pour lui à l'époque puisque déjà à Abidjan, j'avais été signalé par mes collègues qui sont sortis de Boundiali comme étant un collabo des rebelles. En rentrant sur Boundiali, j'avais voulu emprunter l'avion pour descendre au Mali. Et du Mali, rejoindre Boundiali. Je n'ai pu le faire à l'époque parce que Air Mauritanie qui faisait l'axe Abidjan-Bamako refusait du monde. À mon corps defendant, j'ai été contraint d'emprunter la route par le car et les voitures de transport pour arriver à Boundiali. Sur l'axe Yamoussoukro-Tiebissou, n'eût été la vigilance de l'un de mes anciens élèves de Boundiali, devenu gendarme, j'aurais été abattu au corridor de Yamoussoukro. Car,mon nom avait été inscrit sur la liste des personnes à abattre car considérées comme des rebelles ou leurs collabos. En effet, au moment du contrôle des pièces au corridor, par un coup de chance, je tombe sur l'un de mes anciens élèves de Boundiali. C'est lui qui me reconnaît et me retire du lot des personnes à identifier. Il se présente à moi en ces termes "Monsieur Mamadou Traore dit Fitini. Je fus l'un de vos anciens élèves au lycée moderne de Boundiali. Vous m'avez pris en classe de Terminale. Et vous avez été un modèle pour moi. Grâce à vos méthodes assez rigoureuses, j'ai eu le BAC. Je suis aujourd'hui gendarme. Si vous arrivez à Boundiali ,je vous conseille de faire un jeûne de trois jours pour dire merci à Dieu " Je lui posai la question de savoir pourquoi il me donne un tel conseil. "Votre nom est sur la liste des personnes à abattre. Et Dieu a fait que c'est sur moi que vous êtes tombé. Je vous conseille de ne pas passer par Tiebissou pour rentrer sur Boundiali. Passez par Daloa. Là bas,le contrôle est moins rigide. " Et il me donna son numéro de téléphone afin que je l'appelle en cas de pépin. C'est comme ça, clopin clopan,je suis rentré sur Boundiali. Une fois sur place je l'ai appelé pour lui dire que je suis bien arrivé et lui dire également merci. Quelques jours après notre conversation, à ma grande surprise, tout Boundiali a eu l'information sur ma mésaventure de Yamoussoukro. Mon élève en question s'est chargé d'informer ses parents et amis qui sont restés à Boundiali de ce qui m'est arrivé. Ces derniers se sont chargés d'inonder la ville de l'histoire de Fitini qui a echappé à la mort au corridor de Yamoussoukro. Mon élève en question, qui est aujourd'hui un officier supérieur de la gendarmerie, et moi sommes restés en contact. Il m'appelle souvent pour prendre de mes nouvelles. Moi,en retour, j'ai decanté pour lui certaines situations. Comme quoi, un bienfait n'est jamais perdu". 19 ans après, ce souvenir reste encore vivace dans son esprit. Et au chevet de la tombe de son défunt "aîné", il ne pouvait que s'en souvenir. R.A





Inscription à la newsletter

Publicité




EN CONTINU
21/06/2022 16:26

𝐑𝐞́𝐬𝐮𝐥𝐭𝐚𝐭𝐬 𝐂𝐄𝐏𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟐 : 𝟒𝟒𝟐 𝟓𝟓𝟖 𝐚𝐝𝐦𝐢𝐬 𝐬𝐮𝐫 𝟔𝟖𝟑 𝟑𝟖𝟔 𝐜𝐚𝐧𝐝𝐢𝐝𝐚𝐭𝐬 𝐚𝐮 𝐂𝐄𝐏𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟐

CEPE 2022 :  64,76% de taux de réussite en Côte d'Ivoire contre 52,51% en 2021.
05/04/2022 17:40

Lancement du Femua 14 à Abidjan.

Le Commissaire général du festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo (#FEMUA) a annoncé cet après midi le lancement de ce festival, l'un des plus prisé en Afrique sub-saharienne. Ce sera mardi le 12 avril prochain au Sofitel Ivoire d'Abidjan.
Le Festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo est un rendez-vous annuel de musiques urbaines, et éclectiques africaines qui a pour promoteur M. Salif Traoré dit A'salfo leader voice du groupe Magic System. Plusieurs artistes de renommées continentales et mondiales ont déjà eu à prester sur le célèbre podium de ce festival dans la commune de Marcory. Il faut rappelé ici que cette aventure dure depuis 14 ans déjà.
EVN.
03/04/2022 00:49

FLASH INFO : Guinée Équatoriale

Le vice-président de la Guinée Équatoriale 🇬🇶, Teodorin Obiang Nguema accuse la Banque de France de « bloquer les transferts des investisseurs, dans le but d’asphyxier et interrompre le processus de développement de son pays ».


VIDEO A LA UNE

Inscription à la newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : M. AKA AKA GEORGES