Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter

​ Mali : Ouattara et ses pairs frappent fort, étranglée, la junte réagit par dépit

Rédigé par Jean Calvin Koutouan le Lundi 10 Janvier 2022 à 12:13 | Lu 764 fois


En dépit d’un lobbying particulièrement intense déployé par les autorités de transition Malienne pour tenter d’infléchir la position des dirigeants de la CEDEAO et leur faire accepter le plan de retour à l’ordre constitutionnel élaboré au sortir des assises nationales, les chefs d’états de l’institution sous-régionale sont restés fermes face à Bamako.


Réunis ce Dimanche 09 Janvier à Accra au Ghana, au cours d’une session extraordinaire pour plancher sur les moyens de contraindre la junte au pouvoir à Bamako d’accélérer le processus d’organisation d’élections démocratiques, les dirigeants Ouest-Africains ont adopté un train de sanctions particulièrement sévères contre le Mali. Rappel des ambassadeurs, fermeture des avoirs de l’état Malien domiciliés à la Banque Centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest (BCEAO), coupure des aides financières à destination du Mali, suspension des transactions sauf pour les produits de première nécessité, fermeture des frontières avec l’état Malien…
 
Impitoyables face aux tergiversations de la junte, Ouattara et ses pairs ont décidé d’employer les grands moyens pour ramener le Mali à la raison. Auteurs de deux putschs en moins d’un an, la junte militaire Malienne au pouvoir dirigée par Assimi Goïta, se montre particulièrement audacieuse en faisant appel aux mercenaires Russes de Wagner dont l’engagement dans le conflit Malien, est vivement contesté par l’ensemble des partenaires bilatéraux du Mali.
 
Entêté, mais en même temps sonné, par cette batterie de sanctions dont les effets devraient être impitoyables pour le pays, ont rapidement réagi en annonçant quelques heures plus tard, ce Lundi, la fermeture de ses frontières avec ses voisins de la CEDEAO et le rappel de ses ambassadeurs. La junte tente de sauver la face. Une réaction d’orgueil qui ne devrait pas être d’une grande utilité pour les Maliens dont l’économie classée parmi les plus pauvres au monde, est encore plus éprouvée par l’insurrection djihadiste qui sévit sur plus de 70% de son territoire.
R.A



Inscription à la newsletter

Publicité




EN CONTINU
23/01/2022 14:03

Tirs entendus à Ouaga: Le Gouvernement rassure (Communiqué)

Tirs entendus à Ouaga: Le Gouvernement rassure (Communiqué)

Des informations véhiculées dans les réseaux sociaux tendent à faire croire à une prise de pouvoir par l’armée en ce jour 23 janvier 2022.

Le gouvernement tout en reconnaissant l’effectivité de tirs dans certaines casernes dément ces informations et appelle les populations à rester sereines. Il réaffirme sa confiance à notre armée qui demeure républicaine.

Force et courage à nos Forces de défense et de sécurité (FDS) et Volontaires pour
la défense de la patrie (VDP).

23/01/2022 13:59

Urgent/ Burkina Faso: Tirs entendus dans plusieurs casernes

Urgent/ Burkina Faso: Tirs entendus dans plusieurs casernes
Depuis ce Dimanche 23 Janvier à l'aube, des tirs sont entendus dans plusieurs quartiers stratégiques de la capitale Burkinabè abritant des casernes militaires. De source sûre sur place, les tirs continuent au moment où nous mettons sous presse.
17/01/2022 21:52

Mamadou Traoré, proche de Guillaume Soro, déféré à la MACA pour "diffusion de fausses informations"

Selon le communique de GÉNÉRATIONS & PEUPLES SOLIDAIRES du 17 Janvier 2022 Générations et Peuples Solidaires (GPS), M. TRAORE MAMADOU, membre du Comité d’Orientation et de Coordination (COC) de GPS, arrêté le 14 janvier 2022, a été inculpé ce jour, pour les chefs d'accusation suivants :
  • Diffusion de fausses informations tendant à faire croire qu'une atteinte aux personnes va être commise ;
  • Manoeuvre de nature à jeter le discrédit sur les Institutions et leur fonctionnement ;
  • Commission d'actes non approuvés par le Gouvernement et de nature à exposer des Ivoiriens à subir des représailles ;
  • Incitation à commettre des actes terroristes non suivie d'effet.
M. TRAORE Mamadou a été déféré ce lundi 17 janvier 2022 et placé en détention préventive à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA) dans l’attente de son jugement. 


VIDEO A LA UNE
Josey Priscille en concert à l'espace Venise à Paris - Sarcelle
Publié par Abidjan4all le 20/01/2022 à 02:45

Inscription à la newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : Junior Gnapié