Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter

​Implication de Gbagbo dans les crimes de 2010-2011 : La FIDH rejoint Issiaka Diaby et dénonce une ‘’impunité totale’’

Rédigé par Jean Calvin Koutouan le Jeudi 16 Décembre 2021 à 20:10 | Lu 841 fois


Au lendemain de l’acquittement définitif de l’ex dirigeant Ivoirien, Laurent Gbagbo, le 31 Mars dernier, les médias nationaux et internationaux étaient happés par les protestations d’Issiaka Diaby, président du Collectif des Victimes de Côte d’Ivoire (CVCI), qui s’insurgeait : ‘’Après cette décision, certaines victimes estiment qu’elles ont été les dindons d’une farce judiciaire. Qu’elles ont été la cinquième roue d’un carrosse judiciaire. Que le bureau du procureur et la CPI coalisés y ont organisées des manœuvres savamment orchestrées pour violer leurs droits fondamentaux. Cette décision consacre l’impunité en Côte d’Ivoire’’.


​Implication de Gbagbo dans les crimes de 2010-2011 : La FIDH rejoint Issiaka Diaby et dénonce une ‘’impunité totale’’
S’en était suivie toute une série de manifestations et de sorties publiques dans la presse pour dénoncer le retour du prédécesseur d’Alassane Ouattara à Abidjan, après ses 10 ans d’exil politico-judiciaire en Europe. Huit mois après, le meneur de la campagne contre le retour au bercail de Laurent Gbagbo est rejoint dans son indignation par la Fédération Internationale des Droits Humains (FIDH). Lors de son point de presse du 10 Décembre dernier au cours duquel il faisait le bilan de sa mission de plaidoyer en Côte d’Ivoire, Alexis Deswaef, vice-président de la FIDH assénait les vérités de son organisation sur la décision de la CPI : ‘’Au niveau international, l’acquittement confirmé en appel le 31 Mars de l’ancien président Laurent Gbagbo et de son ancien ministre, Charles Blé Goudé, par la CPI a consacré l’impunité totale désormais accordée aux auteurs des crimes de la crise postélectorale de 2010 à 2011 en Côte d’Ivoire. L’acquittement de ces deux seuls suspects poursuivis devant la CPI, signifie que les plus hauts responsables de ces crimes tant parmi les pro-Gbagbo que les pro-Ouattara ne seront probablement jamais inquiétés’’.
 
 
Une convergence de vues qui dénote de la déception qu’a causé la remise en liberté totale de l’ancien dirigeant Ivoirien chez certains acteurs des droits de l’homme qui semblent convaincus de sa culpabilité dans les massacres de la crise postélectorale de 2010-2011, qui de source officielle, ont fait au moins 3.000 morts.
 
R.A



Inscription à la newsletter

Publicité




EN CONTINU
23/01/2022 14:03

Tirs entendus à Ouaga: Le Gouvernement rassure (Communiqué)

Tirs entendus à Ouaga: Le Gouvernement rassure (Communiqué)

Des informations véhiculées dans les réseaux sociaux tendent à faire croire à une prise de pouvoir par l’armée en ce jour 23 janvier 2022.

Le gouvernement tout en reconnaissant l’effectivité de tirs dans certaines casernes dément ces informations et appelle les populations à rester sereines. Il réaffirme sa confiance à notre armée qui demeure républicaine.

Force et courage à nos Forces de défense et de sécurité (FDS) et Volontaires pour
la défense de la patrie (VDP).

23/01/2022 13:59

Urgent/ Burkina Faso: Tirs entendus dans plusieurs casernes

Urgent/ Burkina Faso: Tirs entendus dans plusieurs casernes
Depuis ce Dimanche 23 Janvier à l'aube, des tirs sont entendus dans plusieurs quartiers stratégiques de la capitale Burkinabè abritant des casernes militaires. De source sûre sur place, les tirs continuent au moment où nous mettons sous presse.
17/01/2022 21:52

Mamadou Traoré, proche de Guillaume Soro, déféré à la MACA pour "diffusion de fausses informations"

Selon le communique de GÉNÉRATIONS & PEUPLES SOLIDAIRES du 17 Janvier 2022 Générations et Peuples Solidaires (GPS), M. TRAORE MAMADOU, membre du Comité d’Orientation et de Coordination (COC) de GPS, arrêté le 14 janvier 2022, a été inculpé ce jour, pour les chefs d'accusation suivants :
  • Diffusion de fausses informations tendant à faire croire qu'une atteinte aux personnes va être commise ;
  • Manoeuvre de nature à jeter le discrédit sur les Institutions et leur fonctionnement ;
  • Commission d'actes non approuvés par le Gouvernement et de nature à exposer des Ivoiriens à subir des représailles ;
  • Incitation à commettre des actes terroristes non suivie d'effet.
M. TRAORE Mamadou a été déféré ce lundi 17 janvier 2022 et placé en détention préventive à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA) dans l’attente de son jugement. 


VIDEO A LA UNE
Josey Priscille en concert à l'espace Venise à Paris - Sarcelle
Publié par Abidjan4all le 20/01/2022 à 02:45

Inscription à la newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : Junior Gnapié