Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter

​L’alliance FPI-RHDP en sursis après le soutien du RHDP à Adou Richard : ‘’Cela ne nous émeut guère’’ réagit un proche d’Affi

Rédigé par Jean Calvin Koutouan le Vendredi 7 Janvier 2022 à 19:59 | Lu 163 fois


Dans une déclaration produite ce Jeudi 06 Janvier, le Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) marquait son soutien à la procédure enclenchée par le procureur de la république contre les opposants auteurs de la campagne de désobéissance civile en 2020.


Selon le parti au pouvoir, ‘’la recherche de la vérité sur les faits qui se sont produits en Côte d’Ivoire au cours de la période ciblée par les enquêtes n’est pas inconciliable avec la réconciliation, encore moins le dialogue politique. Le RHDP tient à rappeler que ces faits sont d’une gravité telle qu’il importe de savoir ce qui s’est réellement passé et surtout de connaître le degré de participation des personnes incriminées’’.
 
Et le camp Ouattara d’insister sur le fait que ‘’La Justice ivoirienne est donc dans son rôle ; le Procureur de la République est dans le champ de ses prérogatives lorsqu’il informe l’opinion publique des suites judiciaires d’une procédure qui, en réalité, n’a pas commencé le 27 décembre 2021, mais ne fait que se poursuivre…’’. Si son soutien est loin d’être une surprise en soi puisqu’il aurait fallu s’y attendre de la part du pouvoir, il pose néanmoins la question de l’avenir que le RHDP entend donner aux perspectives d’alliance avec le Front Populaire Ivoirien (FPI) d’Affi Nguessan.
 
Le rapprochement semble bien parti entre ces deux formations politiques aux idéologies parallèles. Cela n’a pourtant pas empêché le camp présidentiel à apporter son soutien à une procédure judiciaire dans laquelle se retrouve directement visé l’ancien premier ministre, Affi Nguessan. Lors des événements épinglés par la justice Ivoirienne, il était le porte-parole de l’opposition et l’un des cerveaux de la campagne de désobéissance civile.
 
Ce rôle joué dans la crise électorale de 2020 fait de lui l’une des principales cibles d’Adou Richard, alors que le 13 Novembre dernier, lors du 6ème congrès extraordinaire de son parti, le FPI, Adama Bictogo, directeur exécutif du RHDP déclarait depuis l’estrade du Palais des sports de Treichville : ‘’Notre présence traduit la volonté du RHDP et de son président, Alassane Ouattara d’un rapprochement avec son jeune frère, le président Affi Nguessan’’. Un allié contre lequel on souhaite voir la justice dérouler son fouet répressif ? La posture du RHDP intrigue, mais pas seulement. Elle met également à mal les relations encore gestantes entre républicains et frontistes.
 
Interpellé sur les répercussions que pourrait avoir ce nouveau rebondissement sur l’alliance en chantier entre les deux partis, Alfred Guéméné, vice-président du FPI en charge des relations avec les partis politiques nous indiquait ce Vendredi : ‘’Cela ne nous émeut guère…En conformité avec la résolution du congrès du 13 novembre, la direction du FPI a donné mandat à notre président de créer les conditions de l'effectivité d'une alliance avec ceux qui, comme nous, sont pour la paix et la réconciliation nationale. C'est cela qui nous semble prioritaire. Nous avons un objectif précis qui est d’établir une alliance avec le RHDP. Donc on attend la matérialisation’’. Jusqu’où iront le RHDP et le procureur dans leur tentative de faire payer à l’opposition son affront lors de la crise du 3ème mandat ? Pas sûr que le parti au pouvoir prenne le risque de se couper d’un autre allié de poids après les retraits d’Henri Konan Bédié et de Guillaume Soro.
R.A                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      


Nouveau commentaire :



Inscription à la newsletter

Publicité




EN CONTINU
23/01/2022 14:03

Tirs entendus à Ouaga: Le Gouvernement rassure (Communiqué)

Tirs entendus à Ouaga: Le Gouvernement rassure (Communiqué)

Des informations véhiculées dans les réseaux sociaux tendent à faire croire à une prise de pouvoir par l’armée en ce jour 23 janvier 2022.

Le gouvernement tout en reconnaissant l’effectivité de tirs dans certaines casernes dément ces informations et appelle les populations à rester sereines. Il réaffirme sa confiance à notre armée qui demeure républicaine.

Force et courage à nos Forces de défense et de sécurité (FDS) et Volontaires pour
la défense de la patrie (VDP).

23/01/2022 13:59

Urgent/ Burkina Faso: Tirs entendus dans plusieurs casernes

Urgent/ Burkina Faso: Tirs entendus dans plusieurs casernes
Depuis ce Dimanche 23 Janvier à l'aube, des tirs sont entendus dans plusieurs quartiers stratégiques de la capitale Burkinabè abritant des casernes militaires. De source sûre sur place, les tirs continuent au moment où nous mettons sous presse.
17/01/2022 21:52

Mamadou Traoré, proche de Guillaume Soro, déféré à la MACA pour "diffusion de fausses informations"

Selon le communique de GÉNÉRATIONS & PEUPLES SOLIDAIRES du 17 Janvier 2022 Générations et Peuples Solidaires (GPS), M. TRAORE MAMADOU, membre du Comité d’Orientation et de Coordination (COC) de GPS, arrêté le 14 janvier 2022, a été inculpé ce jour, pour les chefs d'accusation suivants :
  • Diffusion de fausses informations tendant à faire croire qu'une atteinte aux personnes va être commise ;
  • Manoeuvre de nature à jeter le discrédit sur les Institutions et leur fonctionnement ;
  • Commission d'actes non approuvés par le Gouvernement et de nature à exposer des Ivoiriens à subir des représailles ;
  • Incitation à commettre des actes terroristes non suivie d'effet.
M. TRAORE Mamadou a été déféré ce lundi 17 janvier 2022 et placé en détention préventive à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA) dans l’attente de son jugement. 


VIDEO A LA UNE
Josey Priscille en concert à l'espace Venise à Paris - Sarcelle
Publié par Abidjan4all le 20/01/2022 à 02:45

Inscription à la newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : Junior Gnapié