Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter

​Malgré les menaces d’Adou Richard, les militants du FPI-Europe, ‘’pas du tout’’ inquiets pour Affi Nguessan

Rédigé par Jean Calvin Koutouan le Mercredi 12 Janvier 2022 à 16:10 | Lu 200 fois


Un peu partout, dans les sphères de discussion politiques en Côte d’Ivoire, on reste perplexes. Les dirigeants de l’opposition à l’origine de la campagne de désobéissance civile contre le 3ème mandat d’Alassane Ouattara seront-t-ils conduits en prison au terme de la procédure ouverte contre eux par le procureur de la république, Adou Richard ?


Parmi les principaux meneurs de cette action de boycott du scrutin présidentiel de 2020, Pascal Affi N’guessan, président du Front Populaire Ivoirien (FPI) qui durant toute la période de la désobéissance civile, campait dans le rôle de porte-parole du front uni de l’opposition anti-3ème mandat. Inquiets ? ‘’pas du tout !’’, rétorquent ses partisans en Europe disent ne pas l’être en dépit des risques de poursuites contre leur mentor. ‘’Comment peut-on s’inquiéter pour un dossier qui pour nous au FPI, est derrière nous ? Les Ivoiriens veulent aller à la paix et à la réconciliation.
C’est une réalité, c’est indiscutable ! On sait tous que le dossier de la désobéissance civile est éminemment politique et les responsabilités sont partagées sur cette question. C’est pourquoi nous avons jugé la sortie du procureur Adou Richard inopportune, même s’il est dans son rôle de procureur de la république. Voyez-vous des leaders politiques être arrêtés et emprisonnés alors que toute la classe politique ivoirienne est engagée dans un dialogue politique qui a renoué ses rencontres en fin d’année 2021 ? La dynamique actuelle est de poursuivre ce dialogue politique pour préserver la paix. Et je ne manque pas de noter aussi que le président de la république Alassane Ouattara a posé des actes allant dans le sens de la décrispation, en rencontrant les différents présidents des partis politiques majeurs dont Henri Konan Bedié du PDCI-RDA, Laurent Gbagbo du PPA-CI et récemment Pascal Affi N’Guessan du FPI’’, réagissait ce Mardi 11 Janvier, Georges Aka, porte-parole du FPI –Europe.
 
Selon lui, ‘’Il y a encore du chemin à faire, comme faciliter le retour au pays de Charles Blé Goudé et Soro Guillaume, ainsi que tous les autres réfugiés qui sont encore en exil suite à la crise post-électorale’’.
R.A


Nouveau commentaire :



Inscription à la newsletter

Publicité




EN CONTINU
23/01/2022 14:03

Tirs entendus à Ouaga: Le Gouvernement rassure (Communiqué)

Tirs entendus à Ouaga: Le Gouvernement rassure (Communiqué)

Des informations véhiculées dans les réseaux sociaux tendent à faire croire à une prise de pouvoir par l’armée en ce jour 23 janvier 2022.

Le gouvernement tout en reconnaissant l’effectivité de tirs dans certaines casernes dément ces informations et appelle les populations à rester sereines. Il réaffirme sa confiance à notre armée qui demeure républicaine.

Force et courage à nos Forces de défense et de sécurité (FDS) et Volontaires pour
la défense de la patrie (VDP).

23/01/2022 13:59

Urgent/ Burkina Faso: Tirs entendus dans plusieurs casernes

Urgent/ Burkina Faso: Tirs entendus dans plusieurs casernes
Depuis ce Dimanche 23 Janvier à l'aube, des tirs sont entendus dans plusieurs quartiers stratégiques de la capitale Burkinabè abritant des casernes militaires. De source sûre sur place, les tirs continuent au moment où nous mettons sous presse.
17/01/2022 21:52

Mamadou Traoré, proche de Guillaume Soro, déféré à la MACA pour "diffusion de fausses informations"

Selon le communique de GÉNÉRATIONS & PEUPLES SOLIDAIRES du 17 Janvier 2022 Générations et Peuples Solidaires (GPS), M. TRAORE MAMADOU, membre du Comité d’Orientation et de Coordination (COC) de GPS, arrêté le 14 janvier 2022, a été inculpé ce jour, pour les chefs d'accusation suivants :
  • Diffusion de fausses informations tendant à faire croire qu'une atteinte aux personnes va être commise ;
  • Manoeuvre de nature à jeter le discrédit sur les Institutions et leur fonctionnement ;
  • Commission d'actes non approuvés par le Gouvernement et de nature à exposer des Ivoiriens à subir des représailles ;
  • Incitation à commettre des actes terroristes non suivie d'effet.
M. TRAORE Mamadou a été déféré ce lundi 17 janvier 2022 et placé en détention préventive à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA) dans l’attente de son jugement. 


VIDEO A LA UNE
Josey Priscille en concert à l'espace Venise à Paris - Sarcelle
Publié par Abidjan4all le 20/01/2022 à 02:45

Inscription à la newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : Junior Gnapié