Connectez-vous S'inscrire
Menu
Inscription à la newsletter

Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
LinkedIn
Rss
Mobile
Newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité




Inscription à la newsletter


COTE D'IVOIRE : LAURENT GBAGBO NI ZEUS NI JUPITER

Rédigé par Abidjan4all le Mercredi 23 Juin 2021 à 20:27 | Lu 616 fois


A lire et à écouter les commentaires de l'après retour de M. Laurent Gbagbo, y compris ceux relatifs aux derniers actes posés, on se rend aisément compte qu'il sera bien difficile de faire entendre raison à la frange irréductible de ses adeptes. Il sera difficile voire impossible de démontrer à cette frange là que leur champion s'est déjà fourvoyé, se fourvoie et sans doute se fourvoiera parce qu'en dépit de qualités certaines, il demeure un humain avec ses forces et faiblesses. Il n'est ni Zeus ni Jupiter.


Laurent Gbagbo au siège du FPI, Credit photo AFP
Laurent Gbagbo au siège du FPI, Credit photo AFP
C'est vrai que les Tic et surtout les réseaux sociaux ont cela de magique et de formidable, qu'ils transforment tous ceux qui peuvent associer les lettres de l'alphabet, en experts toutes catégories, des sociologues aux politiques, en passant par les anthropologues et autres juristes, mais l'injustifiable restera l'injustifiable.

Le populiste a ceci de magique, qu'il transforme ses partisans en adeptes, en fidèles au sens religieux du terme. Les paroles de l'idole sont ainsi transformées en dogmes tandis qu'il est lui-même déifié.
 
S'il y a une chose que M. Laurent Gbagbo a réussie, c'est d'avoir bâti sa riche et tumultueuse carrière politique sur le populisme. L'opposition frontale au système d'Houphouët-Boigny dans les années 80 et 90 en fut le premier acte. La résistance à Guei Robert et sa victoire électorale en 2000 en fut le deuxième. Et enfin son acquittement par la CPI en est le troisième. Ces trois faits historiques majeurs dignes d'un héros, renforcent indubitablement chez les idolâtres le sentiment d'infaillibilité de leur idole. Ce populisme-là, Laurent Gbagbo en a fait un instrument politique, presqu'un instrument d'aliénation, pour qui regarde de plus près.

Alors comment dans la chronologie des faits, amener les idolâtres à comprendre que l'idole " ecce homo "a trébuché, trébuche et trébuchera ?

Comment faire admettre à la frange irréductible des fans que le venin de l'ivoirité diffusé par M. Henri Konan Bédié aurait pu être neutralisé par le régime Gbagbo ?

Comment faire admettre à cette frange que la rébellion de 2002 cautionnée par M. Alassane Ouattara aurait pu être évitée ?

Comment faire admettre à cette frange que les accords de Ouaga auraient dû être appliqués intégralement ?

Comment faire admettre à cette frange que les élections présidentielles de 2010 sans le désarmement des rebelles conduisaient à la catastrophe ?

Comment faire admettre à cette frange qu'au déclenchement de la crise post-électorale, il aurait dû prêter une plus grande attention aux propositions de sortie de crise du panel des Chefs d'Etat de l'Union Africaine ?

Comment faire admettre à cette frange qu'à l'arrestation de leur idole, ses partisans auraient dû s'humilier pour éviter son transfert à la CPI ?

Comment faire admettre à cette frange qu'après la tornade d'avril 2011, il fallait immédiatement se remettre dans le jeu politique en transformant la rage des rancœurs en solutions politiques ?

Comment faire admettre à cette frange que la participation à toutes les élections qui ont suivi 2011 étaient des occasions d'équilibrage du jeu politique ?

Comment faire admettre à cette frange que tous les boycotts ont permis à M. Alassane Ouattara de consolider son régime ?

Comment faire admettre à cette frange que le parrainage des Gors par leur idole à partir de 2014 est une véritable faute politique ?

Comment faire admettre à cette frange que la survie du Parti qu'il a fondé le FPI, passe par l'application effective des règles internes de démocratie ?

Comment faire admettre à cette frange que son retour a été mal organisé, donnant lieu à un spectacle digne d'un navet ?

Comment faire admettre à cette frange que la séparation d'avec Simone aurait pu se faire autrement dans le respect de la personne humaine ?

Comment, comment et comment ?

Loin d'être des perles, ces trébuchements sont bel et bien des bourdes, bel et bien des péchés indignes des Dieux. Oui, il est de l'essence des Dieux de ne pas trébucher, de ne pas se tromper parce que synonymes de perfection. Le panthéon étant naturellement hors de portée des humains, sachons simplement raison garder au grand risque que l'idole ne connaisse le sort d'Icare. 

A bon entendeur, salut ! 

Gnêrèwolloh



Dans la même rubrique :
< >



Inscription à la newsletter

Publicité




EN CONTINU
21/06/2022 16:26

𝐑𝐞́𝐬𝐮𝐥𝐭𝐚𝐭𝐬 𝐂𝐄𝐏𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟐 : 𝟒𝟒𝟐 𝟓𝟓𝟖 𝐚𝐝𝐦𝐢𝐬 𝐬𝐮𝐫 𝟔𝟖𝟑 𝟑𝟖𝟔 𝐜𝐚𝐧𝐝𝐢𝐝𝐚𝐭𝐬 𝐚𝐮 𝐂𝐄𝐏𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟐

CEPE 2022 :  64,76% de taux de réussite en Côte d'Ivoire contre 52,51% en 2021.
05/04/2022 17:40

Lancement du Femua 14 à Abidjan.

Le Commissaire général du festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo (#FEMUA) a annoncé cet après midi le lancement de ce festival, l'un des plus prisé en Afrique sub-saharienne. Ce sera mardi le 12 avril prochain au Sofitel Ivoire d'Abidjan.
Le Festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo est un rendez-vous annuel de musiques urbaines, et éclectiques africaines qui a pour promoteur M. Salif Traoré dit A'salfo leader voice du groupe Magic System. Plusieurs artistes de renommées continentales et mondiales ont déjà eu à prester sur le célèbre podium de ce festival dans la commune de Marcory. Il faut rappelé ici que cette aventure dure depuis 14 ans déjà.
EVN.
03/04/2022 00:49

FLASH INFO : Guinée Équatoriale

Le vice-président de la Guinée Équatoriale 🇬🇶, Teodorin Obiang Nguema accuse la Banque de France de « bloquer les transferts des investisseurs, dans le but d’asphyxier et interrompre le processus de développement de son pays ».


VIDEO A LA UNE

Inscription à la newsletter

Publicité


Inscription à la newsletter

Publicité

Inscription à la newsletter

Mentions Légales

- Editeur : Exclusiv'AG
- Adresse : Paris, France
- Téléphone : +33773480039
- Capital social : 5000 euros
- Numéro RCS de l'éditeur : Evry B 902 443 183
- Nom du directeur de publication : M. AKA AKA GEORGES